8 mai 2013 / 08:24 / il y a 5 ans

Le Brésilien Roberto Azevedo nouveau directeur général de l'OMC

GENEVE (Reuters) - Le Brésilien Roberto Azevedo, un diplomate de carrière spécialiste des relations commerciales, sera le prochain directeur général de l‘Organisation mondiale du commerce (OMC) et le premier issu de l‘un des grands pays émergents.

Le Brésilien Roberto Azevedo, un diplomate de carrière spécialiste des relations commerciales, sera le prochain directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor

Roberto Azevedo, ambassadeur du Brésil auprès de l‘OMC, a été préféré par les 159 pays membres à l‘ex-ministre mexicain du Commerce Herminio Blanco pour succéder au Français Pascal Lamy, en poste depuis 2005 et dont le mandat s‘achèvera le 31 août.

Lancé il y a six mois, le processus de désignation du successeur de Pascal Lamy avait suscité initialement neuf candidatures, un nombre sans précédent.

L‘issue du processus devait être tenue secrète jusqu‘à l‘annonce officielle prévue mercredi mais le gouvernement brésilien a confirmé mardi que son candidat l‘avait largement emporté.

“Pour le Brésil, il est clair qu‘étant donné son engagement et son expérience, il sera capable de mener l‘organisation sur le chemin d‘un ordre économique mondial plus juste et plus dynamique”, a déclaré la présidente Dilma Rousseff dans un communiqué.

“Ce n‘est pas une victoire pour le Brésil, ni pour un groupe de pays, mais pour l‘Organisation mondiale du commerce”, a-t-elle assuré.

Même si Roberto Azevedo a mis en avant pendant sa campagne sa capacité d‘écoute et ses talents de négociateur, son pays a été sévèrement critiqué par d‘autres Etats membres de l‘OMC après le relèvement des droits de douanes sur des centaines de produits importés et l‘adoption de règlements favorisant les produits nationaux lors des appels d‘offres publics.

Agé aujourd‘hui de 55 ans, le nouveau directeur général prendra ses fonctions le 1er septembre et devra immédiatement s‘atteler à la préparation de la “Conférence ministérielle” bisannuelle prévue à Bali, en Indonésie, en décembre.

Ce sommet est censé déboucher sur un accord de standardisation des procédures douanières susceptible, selon ses promoteurs, de favoriser les échanges, donc de soutenir la croissance mondiale.

L‘ordre du jour de Bali devrait aussi inclure de nouvelles règles en matière de sécurité alimentaires et des concessions aux pays les plus pauvres.

Tom Miles, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below