3 mai 2013 / 16:18 / dans 5 ans

Les Bourses européennes ont clôturé en nette hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en vive hausse vendredi, dopées par les chiffres de l‘emploi américain et par les politiques monétaire ultra-accommodantes de la banque centrale européenne (BCE) et de la réserve fédérale américaine (Fed).

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

A Wall Street, les investisseurs ont également salué ces chiffres, le S&P 500 évolue au dessus du plafond des 1.600 points, pour la première fois de son histoire.

L‘économie américaine a créé nettement plus d‘emplois qu‘attendu en avril, ramenant le taux de chômage à 7,5%, son plus bas de quatre ans.

“Ces chiffres de l‘emploi montrent que l‘on était peut-être trop pessimiste sur l‘économie américaine (...) Surtout les révisions sont impressionnantes avec 114.000 créations de postes en plus sur deux mois”, selon un trader.

D‘autres statistiques américaines moins encourageantes n‘ont pas entamé l‘euphorie des marchés. Ainsi, les commandes nouvelles reçues par les groupes industriels aux Etats-Unis ont enregistré leur plus fort repli en sept mois au mois de mars.

Du côté des services, la croissance de l‘activité a ralenti au mois d‘avril, jusqu‘à tomber à un plus bas de neuf mois, montrent les chiffres publiés vendredi par l‘institut ISM.

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,4% (54,19 points) à 3.912,95 points. Sur la semaine l‘indice parisien a progressé de 2,7%. Le Footsie britannique a clôturé en hausse de 0,94% et le Dax allemand a progressé de 2,02%, tandis que l‘indice EuroStoxx 50 s‘est adjugé 1,65%.

L‘EuroFirst 300 a terminé la semaine en hausse de 0,91% à 1.217,51 points, son plus haut de clôture depuis juin 2008.

Les valeurs automobiles et minières (+3,07%) et (+3,54%), réputées pour leur caractère pro-cyclique, ont enregistré les plus fortes hausses indicielles en Europe.

Vallourec a bondi de 12,27%, signant la plus forte progression du CAC, après avoir publié jeudi des résultats en forte hausse au premier trimestre.

Contre la tendance, Hugo Boss a perdu 6,16%, la plus forte baisse de l‘EuroFirst 300, après la vente par le fonds de capital-investissement Permira d‘une part de 10% dans le groupe allemand.

Sur le marché des changes, le dollar a gagné 1,11% face à la monnaie japonaise après les chiffres de l‘emploi américain. Il évolue désormais autour de 99,10 yens.

L‘euro poursuit sa hausse face au billet vert et évolue au dessus des 1,31 dollar, plusieurs membres du Conseil des gouverneurs de la BCE ayant éloigné la perspective d‘une baisse du taux de dépôt à un niveau négatif.

Les rendements des obligations du trésor américain à 30 ans se sont inscrits en nette hausse à 2,94% (contre 2,83% jeudi), après la statistique sur l‘emploi.

Les futurs sur Bunds sont en net repli (-0,68%), les intervenants optant pour des actifs qui offrent des rendements plus élevés que la dette allemande.

Le Brent a gagné 1,7% et évolue au dessus des 104 dollars le baril, après les chiffres du chômage américain.

Constance De Cambiaire pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below