19 avril 2013 / 11:05 / dans 4 ans

Les Bourses européennes en hausse à la mi-séance

Les Bourses européennes progressent à mi-séance, après cinq séances consécutives de baisse, dans l'espoir d'une éventuelle réévaluation des politiques d'austérité dans les pays développés à l'issue de la réunion des ministres des Finances du G20, à Washington. Vers 12h30, le CAC 40 gagne 1,25% à Paris, le Dax progresse de 0,51% à Francfort et le FTSE prend 0,60% à Londres. /Photo prise le 19 avril 2013/REUTERS/Remote/Marte Kiesling

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes progressent à mi-séance, après cinq séances consécutives de baisse et Wall Street est aussi attendu en hausse, dans l‘espoir d‘une éventuelle réévaluation des politiques d‘austérité dans les pays développés, à l‘issue de la réunion des ministres des Finances du G20, à Washington.

À Paris, le CAC 40 gagne 1,25% (45,03 points) à 3.644,39 points vers 12h30. Au même moment à Francfort, le Dax progresse de 0,51% et à Londres, le FTSE prend 0,60%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,97%.

Les ministres du G20 doivent discuter ce vendredi des objectifs précis de réduction des dettes publiques, ainsi que des risques potentiels liés aux politiques monétaires des grandes banques centrales, mais cet ordre du jour officiel pourrait être bouleversé par la montée du débat sur la remise en cause des politiques d‘austérité.

Sur le marché des changes, l‘euro regagne un peu de terrain face au dollar après s‘être affaibli au cours des précédents jours à la suite de propos de Jens Weidmann, président de la Bundesbank et membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) sur un éventuel abaissement des taux de l‘institution.

Le baril de Brent connaît une légère hausse pour la deuxième journée de suite, et se tourne autour de la barre des 100 dollars, mais cela ne devrait pas l‘empêcher d‘enregistrer sa troisième semaine consécutive de baisse, en raison des inquiétudes sur une baisse de la demande, notamment aux Etats-Unis et en Chine.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund allemand ont connu une légère baisse mais restent à un niveau élevé, en raison des inquiétudes sur la croissance mondiale, qui en font une valeur refuge, et le rendement des obligations italiennes n‘a guère été perturbé par la désignation par la gauche de l‘ancien président du Conseil Romano Prodi comme candidat à la présidence de la République.

Julien Dury pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below