18 avril 2013 / 07:49 / il y a 4 ans

La FAA proche d'une décision sur le Boeing 787

Un 787 "Dreamliner" de Boeing appartenant à la compagnie polonaise LOT, cloué au sol. Les autorités américaines sont sur le point d'approuver un document susceptible d'enclencher la reprise, d'ici quelques semaines, des vols commerciaux de la cinquantaine de B787 déjà en exploitation dans le monde. Ces avions sont immobilisés depuis trois mois en raison d'incidents mettant en cause la sécurité des batteries lithium-ion de l'appareil. /Photo prise le 13 février 2013/Peter Andrews

(Reuters) - Les autorités américaines sont sur le point d'approuver un document important susceptible d'enclencher un processus de reprise d'ici quelques semaines des vols commerciaux du Boeing 787 "Dreamliner", a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

L'approbation du "Project Statement of Compliance" marquerait une étape décisive après trois mois d'immobilisation de la cinquantaine de B787 déjà en exploitation dans le monde.

Elle ouvrirait la voie à une série de procédures permettant aux compagnies concernées d'envisager une reprise des vols.

L'immobilisation du Dreamliner après des incidents mettant en cause la sécurité des batteries lithium-ion de l'appareil a coûté 600 millions de dollars (460 millions d'euros) à Boeing selon des estimations et l'a obligé à interrompre les livraisons du 787.

Plusieurs compagnies ont en outre annoncé leur intention de demander des indemnités au constructeur américain.

Boeing a consacré ces derniers mois à repenser la conception du système de batteries de l'avion et il a adressé au début du mois à la Federal Aviation Administration (FAA) les résultats des tests effectués sur le nouveau système.

Le document pourrait être approuvé dès la semaine prochaine, ont dit deux des sources, qui ont requis l'anonymat.

La FAA a refusé de dire si Boeing lui avait soumis le document, dont le contenu exact n'est pas connu avec précision.

Boeing s'est également refusé à tout commentaire et a simplement dit être prêt à coopérer avec la FAA "pour assurer que nous avons répondu à toutes ses attentes".

Il n'est pas exclu que la décision de la FAA soit retardée et que le processus d'approbation soit prolongé par de nouvelles mesures, ont expliqué les sources. Mardi, le directeur de la FAA, Michael Huerta, a déclaré s'attendre à une décision "très bientôt" sur le nouveau système de batteries.

En cas de feu vert de la FAA, Boeing adresserait aux compagnies concernées des instructions sur la modification des batteries. La FAA devrait ensuite approuver cette modification avant de délivrer le feu vert définitif à la reprise des vols.

Des sources ont déclaré que Boeing avait déjà formé les équipes et préparé les kits techniques permettant de modifier les appareils touchés, un processus qui devrait prendre quatre à cinq jours par avion.

All Nippon Airways et Japan Airlines, qui exploitent à elles deux près de la moitié des B787 en service dans le monde, seraient les premières compagnies concernées par les modifications.

Tim Hepher à Paris, Alwyn Scott à New York et Peter Henderson à San Francisco, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below