16 avril 2013 / 06:24 / dans 5 ans

Danone confirme ses objectifs annuels

PARIS (Reuters) - Danone a bénéficié au premier trimestre de la vigueur des pays émergents et d‘une progression record de sa division nutrition infantile ce qui permet au groupe de confirmer la totalité de ses objectifs annuels malgré un environnement toujours difficile en Europe.

Franck Riboud, président de Danone. Le numéro un mondial des produits laitiers frais et de l'eau en bouteille a bénéficié au premier trimestre de la vigueur des pays émergents et d'une progression record de sa division nutrition infantile ce qui permet au groupe de confirmer la totalité de ses objectifs annuels malgré un environnement toujours difficile en Europe. /Photo d'archives/ REUTERS/Denis Balibouse

Le niveau de croissance organique enregistré sur la première partie de l‘année, plus élevé qu‘attendu par les analystes, a provoqué une vive hausse de l‘action du groupe agroalimentaire.

Vers 9h15, elle inscrivait un gain de 3,73% à 56,5 euros.

Chez Natixis, Pierre Tegner observe que “la très bonne surprise” que constitue la croissance organique du premier trimestre est attribuable en grande partie à l‘évolution favorable de l‘effet mix-prix, estimé à 9,3%, de la division nutrition infantile.

Les ventes du groupe ont atteint 5.338 millions d‘euros sur les trois premiers mois de l‘année, soit une croissance organique de 5,6% alors que, selon un consensus réalisé par Danone, les analystes attendaient en moyenne une progression de 4,2%.

Le chiffre d‘affaires réalisée dans les marchés émergents progressent de 16,6% à données comparables ce qui permet de compenser la baisse de 5,1% accusée en Europe où le groupe a engagé un plan d‘économies de 200 millions d‘euros d‘ici à 2014. .

Par métiers, les ventes de la nutrition infantile ont enregistré une croissance de 17,1% tirées par les bonnes performances réalisée dans la zone Asie Pacifique et en particulier en Chine du fait de l‘impact favorable de la date du nouvel an chinois.

Dans la division des produits laitiers frais, presque trois fois plus importante que celle de la nutrition infantile, le gain n‘est que de 0,7%.

Le numéro un mondial des produits laitiers frais et de l‘eau en bouteille estime que les tendances de consommation resteront “globalement négatives” en Europe et “globalement favorables” dans le reste du monde cette année.

Au total, il confirme ses objectifs pour la totalité de l‘exercice : une croissance de son chiffre d‘affaire d‘au moins 5% en données comparables, une baisse de sa marge opérationnelle courante de 50 points de bases à 30 points de base en données comparables et un free cash flow autour de 2 milliards d‘euros hors éléments exceptionnels.

“Les performances du premier trimestre sont solides, très en lignes avec celles du trimestre précédent et de ce que l‘on pouvait en attendre”, a commenté Pierre André Térisse, le directeur financier Danone, lors d‘une conférence téléphonique.

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below