21 mars 2013 / 17:59 / dans 5 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a perdu 1,43% à 3.774,85 points, pénalisé par le risque d‘un effondrement du système bancaire chypriote et l‘annonce d‘une nouvelle contraction de l‘activité en zone euro en mars.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont été les principales victimes des indices PMI “flash” qui, selon Markit, suggèrent une contraction de 0,3% du PIB de la zone euro au premier trimestre.

* RENAULT (-5,08% à 51,04 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. CAPGEMINI a perdu 3,91% à 36,97 euros et VALLOUREC 3,06% à 38,335 euros.

* PERNOD RICARD a abandonné 4,43% à 95,57 euros. Les ventes pour le nouvel an chinois ont été plus modérées qu‘en 2012, a fait savoir le groupe de spiritueux, tout en confirmant tabler sur une croissance à deux chiffres en Asie sur neuf mois.

* Le secteur européen de la CHIMIE (-1,81%) a été également plombé par l‘allemand Lanxess (-5,95%), qui a lancé un avertissement sur ses résultats du premier trimestre, victime des difficultés de l‘industrie automobile européenne. SOLVAY a perdu 3,62% à 106,55 euros, AIR LIQUIDE a perdu 2,1% à 95,32 euros et ARKEMA 4,06% à 73,4 euros.

* VIVENDI a lâché 1,76% à 15,93 euros au lendemain d‘un gain de plus de 4% consécutif à une information de Bloomberg selon laquelle le conglomérat réfléchirait à une cession de SFR. Vivendi a réaffirmé mercredi soir vouloir maximiser la valeur de sa filiale et a ajouté que tout autre spéculation était prématurée.

* Les UTILITIES (+1,06%) ont signé la plus forte hausse sectorielle en Europe, les investisseurs profitant des incertitudes sur les marchés pour se repositionner sur un secteur au profil défensif qui a perdu 4,5% entre début janvier et le 18 mars, tandis que l‘indice Stoxx 600 gagnait 4% dans le même temps.

GDF SUEZ (+2,31% à 15,3 euros) et EDF (+1,84% à 15,22 euros) ont fini en tête des rares hausses du CAC 40.

* CASINO (+3,37% à 81,79 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, la valeur renouant avec ses niveaux de 2002 après avoir franchi une résistance technique à 80,35 euros.

* HERMÈS INTERNATIONAL (+1,21% à 260,1 euros) a signé une nouvelle année de résultats record, porté par une demande pour ses produits haut de gamme qui n‘a pas faibli malgré le tassement de l‘économie chinoise et la crise en Europe.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below