21 mars 2013 / 10:24 / dans 5 ans

Forte contraction de l'activité dans le secteur privé

PARIS (Reuters) - L‘activité dans le secteur privé français s‘est contractée à un rythme sans précédent depuis quatre ans en mars sous l‘impact d‘une forte dégradation du secteur des services, montrent les premières estimations de l‘enquête mensuelle auprès des directeurs d‘achats (PMI) publiés jeudi par Markit.

L'INDICE FLASH PMI DES SERVICES EN FRANCE

L‘indice PMI composite flash, qui combine l‘industrie et les services, a reculé à 42,1 après 43,1 en février, inscrivant un nouveau plus bas depuis mars 2009, quand les économies développées accusaient le contrecoup de la crise financière.

Le seuil de 50 sépare croissance et contraction de l‘activité.

L‘indice manufacturier est resté inchangé à 43,9, alors que 14 économistes l‘attendaient en moyenne à 44,3, leurs estimations s‘inscrivant entre 42,5 et 44,7.

L‘indice flash des services a quant à lui plongé à 41,9 après 43,7 en février, tombant à un plus bas depuis février 2009, alors que la moyenne des prévisions des économistes était de 44,0.

Pour Chris Williamson, chef économiste chez Markit, les chiffres de mars laissent penser que l‘économie française pourrait accuser une contraction allant jusqu‘à 0,7% au premier trimestre, après avoir déjà enregistré un recul de 0,3% au quatrième trimestre 2012.

“Pour le moment, on n‘entrevoit qu‘une contraction et même un rythme de contraction plus élevé au cours de l‘année si rien n‘est fait pour redonner de la confiance aux entreprises et aux consommateurs”, a-t-il dit.

Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below