8 mars 2013 / 11:38 / il y a 5 ans

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, soutenue par la croissance plus forte que prévu des exportations chinoises et avant les chiffres de l‘emploi américain du mois dernier.

Carrefour progresse encore de 3,48%, plus forte hausse du CAC 40 au lendemain d'une hausse d'environ 3%, soutenue par des résultats jugés encourageants en 2012 et des moyens accrus pour réaliser les investissements nécessaires à la reconquête de ses marchés. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

A 12h14, l‘indice CAC 40 progresse de 0,96% à 3.830,30 points après avoir touché un nouveau plus haut depuis fin juillet 2011, dans des volumes cependant limités à 720 millions d‘euros.

* De nombreuses CYCLIQUES sont recherchées dans un contexte d‘optimisme à l‘égard de la croissance mondiale après les chiffres des exportations chinoises alors que les investisseurs espèrent que l‘économie américaine aura créé 160.000 emplois en février après les 157.000 créations de postes de janvier.

RENAULT, qui va signer un accord sur la compétitivité avec trois syndicats français, gagne 3,45%. ALSTOM et SAINT-GOBAIN s‘octroient tous les deux 1,71% et STMICROELECTRONICS 1,45%.

PSA PEUGEOT CITROËN, en discussions avec plusieurs constructeurs généralistes pour produire avec eux sa nouvelle technologie hybride, avance de 2,5%.

L‘indice Stoxx de la construction européenne prend 0,53% et celui de l‘automobile 0,31%.

* Les FINANCIÈRES profitent également d‘un contexte de marché plus favorable aux actifs risqués, l‘indice Stoxx des banques européennes (+1,65%) signant la plus forte hausse sectorielle en Europe et celui des assureurs grimpant de 0,96%. BNP PARIBAS s‘inscrit en hausse de 3%, AXA de 2,84%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 2,1% et CRÉDIT AGRICOLE de 1,3%.

* CARREFOUR progresse encore de 3,48%, plus forte hausse du CAC 40 au lendemain d‘une hausse d‘environ 3%, soutenue par des résultats jugés encourageants en 2012 et des moyens accrus pour réaliser les investissements nécessaires à la reconquête de ses marchés.

* FRANCE TÉLÉCOM progresse de 3,48% à la faveur d‘une note sectorielle d‘Exane BNP Paribas, dans laquelle le broker anticipe un redressement progressif de la situation de l‘opérateur télécoms en France et a relevé sa recommandation sur la valeur de “neutre” à “surperformer”.

L‘indice Stoxx du secteur européen des télécoms gagne 1,37%.

* De même, FAURECIA (+4,17%) bénéficie d‘une note d‘Exane BNP Paribas, qui a relevé son conseil sur le titre de “neutre” à “surperformer”, le broker considérant la récente sous-performance du titre comme un bon point d‘entrée dans l‘équipementier automobile.

* LAGARDÈRE (+4,37%) signe la meilleure performance du SBF 120, portée par la perspective de la cession de ses 7,4% restants dans EADS d‘ici le 31 juillet et par des résultats sans mauvaise surprise marquante pour 2012.

* A rebours de tendance, GEMALTO, qui avait déjà perdu 1,7% la veille après avoir bondi de plus de 14% depuis fin janvier, recule encore de 0,85%. Des analystes estiment que les résultats et les perspectives du spécialiste de la carte à puce ne devraient pas être suffisants pour soutenir de nouveaux relèvements de recommandations et/ou d‘objectifs de cours dans un contexte de concurrence accrue.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S attend une croissance de 9,7% du chiffre d‘affaires de Gemalto sur 2012 pour une marge opérationnelle en baisse de 0,5 point, à 11,3%.

* Quelques VALEURS DÉFENSIVES sont en baisse, illustrant le regain d‘optimisme du marché. DANONE abandonne 0,29%, et AIR LIQUIDE 0,1%.

* MRM bondit de 10% après que SCOR (+1,19%) a annoncé une prise de participation majoritaire dans la société foncière, dont il va détenir 59,9% à l‘issue d‘une augmentation de capital.

* VIVALIS avance de 2,68%. Les actionnaires de la société de biotechs et ceux de l‘autrichienne Intercell ont donné leur accord au projet de fusion, ont annoncé les deux groupes jeudi soir. Vivalis avait annoncé en décembre vouloir racheter Intercell pour environ 133 millions d‘euros.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below