12 février 2013 / 21:08 / il y a 5 ans

Faute de quorum, Belvédère ajourne le vote sur sa dette

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Belvédère, qui a convoqué mardi soir une assemblée générale sur la restructuration de sa dette, a été contraint d‘ajourner le vote des actionnaires faute d‘avoir atteint le quorum nécessaire, a déclaré à Reuters un porte-parole du groupe de spiritueux.

Placé en redressement judiciaire depuis mars 2012, la société, propriétaire de la liqueur Marie Brizard, de la vodka Sobieski et du whisky William Peel, s‘efforçait depuis plusieurs mois de convaincre ses actionnaires de voter en faveur du plan d‘apurement de passif présenté en août dernier et censé lui éviter la liquidation judiciaire.

“Le quorum n‘a pas été atteint”, a déclaré un porte-parole de Belvédère, précisant qu‘aucune nouvelle date n‘avait été donnée pour reconvoquer les actionnaires.

Dirigé par l‘ancien international polonais de handball Krzysztof Trylinski, la société a proposé à la fin de l‘été un plan destiné à solder une dette financière nette qui s‘élevait à 629 millions d‘euros à fin juin 2012 dont l‘essentiel a été contracté en 2006 pour financer le rachat de Marie Brizard.

Ce plan de désendettement prévoit différents mécanismes de cessions d‘actifs et de conversion des créances en actions.

“Le niveau d‘endettement n‘est pas soutenable”, explique Belvédère dans un document présenté aux actionnaires et disponible sur le site internet de la société.

“L‘incapacité de Belvédère à servir le montant de sa dette en place impose un besoin de désendettement massif”, poursuit le groupe qui a également fait état d‘une baisse de 1,7% de son chiffre d‘affaires en 2012, à 894 millions d‘euros.

RISQUE DE DILUTION ÉLEVÉE

L‘enjeu du plan d‘apurement de passif dépend du volume de cessions que le groupe parviendra à réaliser.

Plus le produit des cessions sera important, moins les actionnaires actuels se trouveront dilués au capital de Belvédère.

D‘après un document soumis à l‘assemblée générale, si aucune cession d‘actifs n‘est possible, toute la dette de Belvédère sera convertie en actions et les actionnaires actuels de la société verront leur part au capital chuter de 100% à 13%.

Si des cessions interviennent, les actionnaires peuvent espérer conserver entre 26% et 100% du capital.

Ces deux scénarios dépendent toutefois du feu vert des actionnaires. Car en cas de rejet du plan d‘apurement du passif, le groupe explique qu‘il se dirigera vers l’“ouverture probable d‘une liquidation judiciaire.”

Début février, l‘acteur américain Bruce Willis, actionnaire de Belvédère à hauteur de 3%, avait déclaré au Figaro être favorable au plan de restructuration de la dette proposé par la société.

D‘après un avis financier de l‘Autorité des marchés financiers (AMF), La société La Tour Grise, gérée par Nicolas Miguet, détient près d‘un quart du capital de Belvédère et près de 24% des droits de vote du groupe de spiritueux.

“Ce franchissement de seuils résulte de procurations obtenues en vue de l‘assemblée générale des actionnaires de la société Belvédère”, précise l‘AMF.

Selon cet avis, la Tour Grise détient précisément 24,81% du capital et 23,75% des droits de vote de Belvédère.

En Bourse, l‘action Belvédère a clôturé sur un repli de 0,14% à 34,65 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de 112 millions d‘euros.

Edité par Jean-Michel Belot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below