30 janvier 2013 / 11:49 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes stables à la mi-séance

Les Bourses européennes sont stables à la mi-séance mercredi, les investisseurs restant en retrait dans l'attente de la publication de deux statistiques et de la fin du comité de politique monétaire de la réserve fédérale. À Paris, le CAC 40 recule de 0,11% (4,26 points) à 3.781,56. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont stables à la mi-séance mercredi, les investisseurs restant en retrait dans l'attente de la publication de deux statistiques et de la fin du comité de politique monétaire de la réserve fédérale.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,11% (4,26 points) à 3.781,56 points. À Francfort, le Dax cède 0,15% et à Londres, le FTSE avance de 0,03%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,20%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture indécise à Wall Street.

Aux valeurs, l'actualité boursière est essentiellement marquée par le plongeon de l'italien Saipem qui fait les frais d'un avertissement sur résultats spectaculaire. Un temps réservé à la baisse, le titre du groupe plonge de 34,61%, effaçant d'un coup près de 4,7 milliards d'euros de capitalisation boursière, entraînant dans son sillage le secteur parapétrolier européen et le pétrolier italien Eni (-4,51%), qui contrôle Saipem.

A la baisse, également, on retrouve le suédois H&M qui recule de 2,43%, sanctionné pour avoir manqué le consensus.

Sur le marché des changes, l'euro poursuit sa marche en avant contre le dollar. Après avoir franchi en début de matinée le seuil psychologique des 1,35 dollar, un niveau sans précédent depuis décembre 2011, il se situe désormais autour de $1,3555. Sa moyenne mobile sur 200 jours, 1,3516, est à présent derrière lui. La fermeté de la devise européenne se confirme face au yen, contre lequel elle a atteint un plus haut de 21 mois, et contre la livre avec un plus haut de près de 14 mois.

Du côté des obligations, les Bunds sont stables. Le succès d'une adjudication d'obligations italienne à 5 et 10 ans avec des rendements en baisse pas eu d'effet notable sur la tendance.

Les cours du brut, de leur côté, repartent à la hausse après s'être stabilisés avec un baril de Brent de mer du Nord dont le cours approche des 115 dollars.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below