24 janvier 2013 / 12:32 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes limitent leurs pertes à mi-séance

Les Bourses européennes ont limité leurs pertes jeudi à mi-séance, l'indice CAC 40 étant stable (-0,01%) vers 12h05 GMT, le Dax reculant de 0,17% à Francfort (photo), alors que le FTSE progressait de 0,24% à Londres. /Photo prise le 24 janvier 2013/Remote/Marte Kiesling

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont limité leurs pertes jeudi à mi-séance, encouragées par les enquêtes PMI sur l'activité dans le secteur privé en janvier qui semblent indiquer que l'économie de la zone euro n'est plus très loin d'entamer une sortie de la récession.

Wall Street devrait de son côté débuter dans le désordre, avec des indices Dow Jones et S&P 500 stables ou en léger recul, mais un Nasdaq en net repli, plombé par Apple qui a publié la veille en après-Bourse un chiffre d'affaires jugé très décevant.

À Paris, l'indice CAC 40 est stable (-0,01%) à 3.725,97 points vers 12h05 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,17% mais à Londres, le FTSE progresse de 0,24%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 essuie une petite perte de 0,22%.

L'économie de la zone euro a fait un pas de plus vers la reprise ce mois-ci, si l'on en croit le résultat des enquêtes PMI de Markit, publiées jeudi, montrant un ralentissement plus net que prévu de la contraction de l'activité dans le secteur privé.

France et Allemagne ont néanmoins nettement divergé, le secteur privé français se contractant à son rythme le plus fort depuis 2009, tandis que l'Allemagne affiche son meilleur rythme de croissance depuis en un an.

"L'Allemagne fait un retour spectaculaire à la croissance et on dirait qu'elle entraîne la zone euro hors de la récession", dit Christian Schulz, économiste chez Berenberg Bank.

Un indice HSBC de croissance du secteur manufacturier en Chine à son plus haut niveau en deux ans avait limité les pertes sur les marchés européens dès l'ouverture.

Aux valeurs, Nokia perd plus de 3%, deuxième plus forte baisse de l'EuroStoxx 50 derrière Siemens (-3,8%), après la publication de ses résultats détaillés. Le groupe finlandais a annoncé qu'il ne verserait pas de dividende cette année - une première depuis plus de 20 ans - pour préserver sa trésorerie dans un contexte de baisse des ventes.

Veolia Environnement (+2,8%) figure en revanche parmi les plus fortes hausses du CAC. Le groupe a annoncé s'être fixé pour objectif de réaliser plus de la moitié de son chiffre d'affaires avec des clients industriels d'ici à cinq ans.

Sur le marché obligataire, le Bund est recherché. Malgré l'espoir d'une reprise en zone euro, les divergences entre l'Allemagne et la France soulignent la fragilité de cette reprise de l'économie.

Sur le marché des changes, le yen perd plus de 1% face au dollar, marquant une pause dans son rebond lié aux mesures de la Banque du Japon, qui ont déçu certains investisseurs parce que prévues pour 2014 seulement.

De nombreux acteurs du marché pensent que la devise nippone va rester faible en perspective d'une poursuite d'une politique très accommodante de la BoJ pour contrer la déflation.

Une détérioration de la balance commerciale japonaise pèse aussi le yen.

Sur le marché du pétrole, le Brent se maintient au-dessus des 112 dollars le baril après les chiffres positifs de Chine et avant la publication des stocks de pétrole américains.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below