10 janvier 2013 / 21:13 / il y a 5 ans

L'indice S&P entraîne Wall Street à la hausse

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en nette hausse jeudi, avec un indice S&P-500 à son meilleur niveau de clôture depuis cinq ans, dans un marché encouragé par le rebond des exportations chinoises qui laisse espérer un redémarrage plus franc de l'économie mondiale cette année.

Le Standard & Poor's-500, indice de référence pour les gérants, a gagné 11,10 points ou 0,76% à 1.472,12 points, pratiquement son plus haut du jour, après avoir buté une bonne partie de la séance sur le seuil de résistance de 1.466 points qui correspondait à sa clôture de vendredi, un point haut en clôture depuis décembre 2007.

Le Dow Jones a de son côté pris 80,71 points, soit 0,60%, à 13.471,22 points et le Nasdaq Composite 15,95 points (0,51%) à 3.121,76 points.

Les trois indices ont accéléré leur progression dans la dernière heure après le franchissement de la résistance par le S&P-500.

Les investisseurs ont été sensibles à l'annonce d'une hausse de 14,1% des exportations chinoises en décembre en rythme annuel, leur plus haut niveau depuis sept mois et bien plus que ce que les économistes attendaient.

A l'inverse, la hausse des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière n'a pas eu d'incidence, la volatilité de la période des fêtes ne permettant pas de tirer des conclusions claires sur l'état du marché du travail.

Par secteurs, les financières (+1,38%) et les valeurs de l'énergie (+0,95%) ont mené la hausse.

Les bancaires ont profité de l'annonce de règles plus claires pour l'octroi de crédits immobiliers et de l'accord intervenu en début de semaine sur l'indemnisation de clients lésés. Bank of America a bondi de 3,06% et Morgan Stanley a pris 3,67%, cette dernière profitant également de rumeurs sur des suppressions de postes.

A la veille de la publication de ses résultats du quatrième trimestre, Wells Fargo a progressé de 1,99%.

Egalement en vue, le constructeur automobile Ford s'est adjugé 2,67% après avoir annoncé le doublement de son dividende au titre du premier trimestre.

Apple a aussi soutenu la tendance avec un gain de 1,24%.

Contre la tendance, le joaillier Tiffany & Co a chuté de 4,52% après avoir averti que les résultats de son exercice clos le 31 janvier se situeraient vers le bas de sa fourchette de prévisions.

Leah Schnurr, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below