26 décembre 2012 / 16:52 / il y a 5 ans

Démarrage en demi-teinte des ventes de fin d'année aux USA

(Reuters) - La saison des achats de fin d‘année touche à sa fin et les distributeurs espèrent une accélération de la tendance au cours des derniers jours de 2012 après un démarrage en demi-teinte.

A New York, le 24 décembre. La saison des achats de fin d'année touche à sa fin et les distributeurs espèrent une accélération de la tendance au cours des derniers jours de 2012 après un démarrage en demi-teinte. Ces données confirment d'autres estimations qui laissent entrevoir une faible croissance des achats de fin d'année, qui peuvent représenter jusqu'à 30% du chiffre d'affaires annuel des détaillants. /Photo prise le 24 décembre 2012/REUTERS/Keith Bedford

Wall Street est tombée à son plus bas niveau de la séance en réaction à ces données. Vers 16h30 GMT, l‘indice Dow Jones accusait un recul de 0,29%, après avoir débuté en hausse. L‘indice Morgan Stanley des distributeurs affichait une baisse de 1,83%.

Selon des données provisoires de MasterCard Advisors SpendingPulse, les ventes pour les fêtes de fin d‘année ont progressé de 0,7% sur la période allant du 28 octobre au 24 décembre, contre 2% l‘an dernier.

Ces données confirment d‘autres estimations qui laissent entrevoir une faible croissance des achats de fin d‘année, qui peuvent représenter jusqu‘à 30% du chiffre d‘affaires annuel des détaillants et, bien souvent, la moitié de leurs bénéfices.

De son côté, le cabinet d‘études ShopperTrak a annoncé la semaine dernière avoir revu en baisse, de 3,3% à 2,5%, son estimation d‘augmentation des ventes pendant cette période.

Mardi, les données du Conseil international des centres commerciaux (ICSC) et de l‘indice hebdomadaire des ventes des chaînes de magasins de Goldman Sachs font ressortir une augmentation des ventes de 0,7% seulement la semaine dernière.

Si ces estimations se confirment, il s‘agirait de la plus mauvaise performance depuis la récession de 2008.

“Pour résumer, Noël n‘a pas été joyeux du tout pour les distributeurs et l‘on ne peut éviter de s‘interroger sur les marges, sachant que le chiffre d‘affaires n‘a pas été à la hauteur des attentes”, estime Kim Forrest, analyste sur les marchés actions chez Fort Pitt Capital Group à Pittsburgh.

La côte atlantique a été la plus touchée, avec un recul de 3,9%, les ventes ayant été perturbées par l‘ouragan Sandy qui s‘est abattu sur la région fin octobre.

Les achats des ménages ont redémarré pendant la deuxième quinzaine de novembre, grâce notamment au week-end de promotions de Black Friday, rapportent des analystes.

Mais cette reprise a rapidement été suivie d‘un creux au début décembre, qui pourrait être lié aux violents orages dans certaines régions des Etats-Unis, estime Michael McNamara, responsable de la recherche chez MasterCard SpendingPulse.

Hormis le climat, certains analystes estiment que la crainte d‘un échec des négociations en cours à Washington pour éviter le “mur budgétaire” ont également limité les achats de Noël.

Un échec de ces négociations entre démocrates et républicains déclencherait des hausses d‘impôts et des baisses de dépenses automatiques de l‘ordre de 600 milliards de dollars au début de 2013, menaçant de replonger le pays en récession.

Brad Dorfman, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below