22 novembre 2012 / 21:18 / il y a 5 ans

Des convergences entre Hollande et Merkel sur le budget européen

<p>T&ecirc;te-&agrave;-t&ecirc;te entre le pr&eacute;sident Fran&ccedil;ois Hollande et la chanceli&egrave;re Angela Merkel avant le d&eacute;but du Conseil europ&eacute;en, &agrave; Bruxelles. France et Allemagne ont rapproch&eacute; jeudi leurs positions sur le budget de l'Union europ&eacute;enne sans toutefois parvenir &agrave; s'accorder sur le montant des coupes budg&eacute;taires et leur r&eacute;partition, dit-on de sources fran&ccedil;aises et allemandes. /Photo prise le 22 novembre 2012/REUTERS/Bertrand Langlois/Pool</p>

BRUXELLES (Reuters) - France et Allemagne ont rapproché jeudi leurs positions sur le budget de l‘Union européenne sans toutefois parvenir à s‘accorder sur le montant des coupes budgétaires et leur répartition, dit-on de sources françaises et allemandes.

Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel ont eu un tête-à-tête de plus d‘une heure avant le début du Conseil européen, qui tente de donner à l‘Union un cadre budgétaire pour la période 2014-2020, une négociation menacée d’échec par les exigences britanniques.

“On se rapproche progressivement. Si sur ce type de sujet on a eu des confrontations très dures entre la France et l‘Allemagne dans le passé, ce n‘est pas du tout le cas aujourd‘hui”, assure-t-on de source française.

“Il y a de fortes convergences mais aussi des nuances”, admet-on cependant de même source.

Ces nuances portent notamment sur l‘ampleur des coupes budgétaires à effectuer.

L‘Allemagne souhaite ajouter 30 milliards aux 80 milliards d‘euros de réductions proposées par le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, par rapport au projet initial de la Commission européenne.

“Le chiffre de 30 milliards a été évoqué lors de l‘entretien entre Angela Merkel et François Hollande mais ce n‘est pas une position figée”, assure-t-on du côté français, où l‘on se dit plutôt favorable à l‘enveloppe proposée par Herman Van Rompuy.

La délégation française espère aussi un rapprochement sur la répartition des dépenses, notamment une revalorisation des montants consacrés à la Politique agricole commune (PAC).

“Il y a un large accord sur l‘idée qu’à l‘intérieur de la proposition Van Rompuy il y aura des réallocations à faire”, explique-t-on de source française.

Du côté allemand, on se contente de dire que “la France et l‘Allemagne sont d‘accord dans les grandes lignes”.

Les positions françaises et allemandes restent encore très loin de celles du Royaume-Uni.

Le Premier ministre britannique David Cameron réclame des dizaines de milliards d‘euros de coupes supplémentaires et veut à tout prix préserver le “rabais” britannique.

Julien Ponthus et Emmanuel Jarry, édité par Guy Kerivel

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below