19 novembre 2012 / 17:28 / dans 5 ans

Les Bourses européennes finissent en hausse

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en hausse de 2 à 3% lundi, marquées par un regain d‘optimisme concernant la capacité des parlementaires américains à trouver un compromis sur le budget et de l‘Union européenne à débloquer une nouvelle tranche d‘aide à la Grèce.

La hausse inattendue des reventes de logements anciens aux Etats-Unis en octobre a favorisé un courant de rachats à bon compte à Wall Street et sur les marchés européens.

Une information en cours d‘après-midi selon laquelle les ministres des Finances de la zone euro vont donner mardi leur feu vert provisoire au versement à la Grèce d‘une aide d‘urgence de 44 milliards d‘euros a accentué les gains en fin de séance.

Mais des déclarations de parlementaires américains - relançant l‘espoir d‘un compromis permettant d’éviter le “mur budgétaire” - soutenaient la tendance dès le début de la séance.

À Paris, l‘indice CAC 40 a terminé en hausse de 2,93% à 3.439,58 points, interrompant deux semaines de tendance faible et retrouvant son niveau de clôture du 7 novembre. Il s‘agit de la plus forte hausse journalière de l‘indice parisien ces dix dernières semaines.

Le Footsie britannique a pris 2,36% et le Dax allemand 2,49%, tandis que l‘indice EuroStoxx 50 a progressé de 2,8%, tiré par les banques et les valeurs cycliques. L‘indice automobile a pris 3,78% et l‘indice des bancaires 3,62%.

Certains intervenants restent toutefois prudents.

“(L‘avancée des négociations américaines) a été le catalyseur d‘une hausse à court terme du marché”, commente Vincent Guenzi, responsable de la stratégie chez Cholet Dupont.

“Cela pourrait aider le marché à gagner encore un ou deux pour cent, mais pour voir la fin de la tendance baissière des dernières semaines, il faudrait du concret.”

A Wall Street, les grands indices gagnent entre 1,2% et 1,6% à la clôture en Europe.

STMicroelectronics (+8,69%), Renault (+5,78%) et Société générale (+5,52%) sont arrivés en tête des hausses du CAC 40, dont toutes les valeurs ont fini dans le vert.

Nokia a grimpé de 9%, plus fortes hausse de l‘EuroStoxx 50, porté par un vent d‘espoir pour les ventes de son nouveau smartphone Lumia.

Air France-KLM (+3,81%) a signé l‘une des plus fortes hausses de l‘indice SBF 120 à Paris, rebondissant sur un support technique après sa récente baisse.

A Stockholm, SAS a bondi de plus de 23%. La compagnie aérienne scandinave, en difficulté, a trouvé un accord avec ses syndicats visant à assurer sa survie.

ING a gagné de son côté 3,78%, le bancassureur néerlandais ayant trouvé un accord avec la Commission européenne sur un nouveau plan de restructuration, lui permettant de repousser le remboursement de totalité de l‘aide publique reçue en 2008 et la mise en oeuvre de son plan de séparation de ses activités de banque et d‘assurances.

L‘euro est dopé par la perspective d‘un accord concernant l‘aide à la Grèce et l‘espoir d‘un accord budgétaire aux Etats-Unis. La devise européenne se traite autour de 1,2810 dollars, ayant nettement rebondi sur son plus bas niveau de 1,2661 touché la semaine dernière.

Le Brent continue son envolée et s‘approche des 112 dollars, en hausse de 2,5%, tandis que les vives tensions dans la bande de Gaza alimentent la crainte d‘une perturbation d‘approvisionnement d‘or noir au Moyen-Orient, d‘où provient plus d‘un tiers du pétrole consommé dans le monde. L‘espoir d‘un compromis sur le budget aux Etats-Unis a aussi favorisé la hausse.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below