13 novembre 2012 / 10:50 / il y a 5 ans

Pic de cinq mois de l'inflation britannique

<p>Les prix &agrave; la consommation en Grande-Bretagne ont bondi en octobre pour atteindre un plus haut de cinq mois, en raison notamment de frais d'inscription &agrave; l'universit&eacute; plus &eacute;lev&eacute;s. L'augmentation des prix alimentaires a &eacute;galement tir&eacute; l'inflation vers le haut. /Photo prise le 25 avril 2012/Phil Noble</p>

LONDRES (Reuters) - Les prix à la consommation en Grande-Bretagne ont bondi en octobre pour atteindre un plus haut de cinq mois, en raison notamment de frais d'inscription à l'université plus élevés, selon des données officielles publiées mardi, un jour avant que la Banque d'Angleterre n'annonce ses nouvelles prévisions économiques.

Sur un an, l'inflation a été de 2,7% le mois dernier, contre 2,2% en septembre et un niveau de 2,3% attendu par les économistes.

La Banque d'Angleterre ne voit pas l'inflation passer sous son objectif de 2% avant le second semestre 2013.

Le plafond maximal des frais d'université a été relevé à 9.000 livres (11.274 euros) pour une année contre un peu plus de 3.000 livres précédemment. Ce seul poste a ajouté 0,3 point de pourcentage au taux d'inflation, a noté l'Office national des statistiques.

L'augmentation des prix alimentaires, qui s'explique notamment par des conditions météorologiques défavorables, a également tiré l'inflation vers le haut.

David Milliken et Sven Egenter, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below