17 octobre 2012 / 11:22 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes se ressaisissent à la mi-journée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes reprennent des couleurs à la mi-journée après une matinée en demi-teinte, l‘optimisme reprenant le dessus après des débuts difficiles justifiés par une série de résultats jugés peu encourageants.

<p>Le CAC40 a repris des couleurs &agrave; la mi-journ&eacute;e (+0,42%) apr&egrave;s une matin&eacute;e en demi-teinte, l'optimisme reprenant le dessus apr&egrave;s des d&eacute;buts difficiles justifi&eacute;s par une s&eacute;rie de r&eacute;sultats jug&eacute;s peu encourageants. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

L‘annonce mardi soir par Moody’s du maintien en l’état de la note de crédit espagnole a réjoui les investisseurs, même si l‘agence de notation continue d‘estimer que sa perspective est négative.

A Paris, le CAC 40 avance de 0,42%, soit 14,61 points, à 3.515,55, consolidant ainsi les gains de la veille. Francfort gagne 0,20% et Londres +0,48%.

Aux valeurs, Alcatel-Lucent (+5,35%) signe la plus forte hausse des indices CAC 40 et SBF 120, l’équipementier télécoms profitant d‘un contrat avec China Mobile.

Les valeurs cycliques et les financières profitent du léger regain d‘optimisme. Contre la tendance, Danone (-4,08%) accuse la baisse la plus forte des indices CAC 40 et SBF 120, les ventes du groupe agroalimentaire au troisième trimestre ayant souffert de la poursuite de la dégradation de la consommation en Espagne et en Italie dans les produits laitiers frais.

Les contrats sur indices américains signalent de leur côté une ouverture stable à Wall Street. Les investisseurs restent sur la réserve après les résultats mitigés publiés mardi soir par IBM et Intel.

Sur le front des devises, l‘euro poursuit son rebond. Selon des données EBS, la monnaie unique européenne affichait une progression de 0,5% à la mi-journée à 1.3130, atteignant son meilleur niveau depuis le 17 septembre lorsqu‘elle avait touché 1,31729 dollar.

La détente sur les rendements des emprunts des pays périphériques se confirme, comme l‘illustre le recul du coût de l‘assurance sur les emprunts espagnols, tombés dans la matinée à un plus bas de plus de 14 mois.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Catherine Monin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below