10 octobre 2012 / 20:13 / il y a 5 ans

Wall Street finit en baisse

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>

par Atossa Araxia Abrahamian

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a de nouveau terminé en baisse mercredi, sous le coup de la perte trimestrielle annoncée la veille par Alcoa, qui, comme à chaque fois, a ouvert la saison des résultats, et d‘une mise en garde par Chevron sur ses performances.

L‘indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,95%, soit 128,56 points, à 13.344,97. Le S&P-500, plus large, a perdu 8,92 points, soit 0,62%, à 1.432,56. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 13,24 points (-0,43%) à 3.051,78.

Le S&P 500, indice de référence de gérants de fonds, accuse ainsi sa quatrième baisse d‘affilée. Il reste néanmoins en hausse de plus de 14% depuis le début de l‘année.

La place boursière américaine a, pendant quelques instants, effacé une partie de ses pertes après que la Réserve fédérale a dit, dans son Livre beige, que l‘activité économique des Etats-Unis continuait de progresser à un rythme modéré.

Le titre Alcoa, composant du Dow Jones, a plongé de 4,60% à 8,71 dollars après que le groupe d‘aluminium a fait état mardi d‘une perte de 143 millions de dollars pour le troisième trimestre, en raison, selon la société, de cours d‘aluminium déprimés et d‘une demande atone.

L‘action Chevron, qui fait également partie du Dow Jones, a pour sa part reculé de 4,18% à 112,45 dollar après que le géant pétrolier a dit mardi que ses résultats seraient sensiblement inférieurs au troisième trimestre par rapport au deuxième, la performance médiocre de ses activités de pétrole et de gaz n‘ayant pas été compensées par le raffinage.

“Le fait que les résultats du troisième trimestre ne seront pas bons est déjà inscrit est dans les cours. S‘il n‘y avait que cela, la tendance baissière du marché serait limitée”, a déclaré William Delwiche, analyste technique chez Robert W. Baird & Co.

“Ce qui importe surtout, ce sont les perspectives pour le quatrième trimestre et pour 2013. A ce jour, elles paraissent très prudentes. Si cela se confirme, alors le marché actions sera confronté à un vent de face.”

Selon des données Thomson Reuters, les bénéfices des entreprises faisant partie du S&P 500 devraient en moyenne se solder par un recul de 2,9% au troisième trimestre, ce qui serait un premier repli en la matière depuis trois ans.

Dans son Livre beige, document qui fait le point sur l‘activité économique des dernières semaines, la Fed note que les conditions sur le marché du travail et que les comportements des consommateurs en termes d‘achat n‘ont guère évolué.

Mais, au-delà du constat sur une légère progression de l’économie américaine dans son ensemble, la Fed pointe notamment un mieux dans le secteur manufacturier et, surtout, dans le secteur immobilier, considéré comme essentiel à une reprise durable.

“La Livre beige peut nous aider à partir de l‘avant une fois que cette période fébrile sera derrière nous. En ce moment, le sentiment est trop négatif après trois, quatre semaines de gains”, a déclaré Jake Dollarhide, directeur général de Longbow Asset Management.

Le titre Yum Brands a affiché la meilleure performance du S&P 500, avec un bond de 8,04% à 70,99 dollars, après que la maison mère de chaînes de restauration rapide telles que KFC et Taco Bell a relevé ses prévisions de résultats annuels.

L‘action Wal-Mart Stores, qui a touché en séance un record de 76,72 dollars, a fini en hausse de 1,73% à 75,42 dollars suite aux déclarations de Mike Duke, directeur général du numéro un mondial de la distribution, disant que l‘entreprise gagnait des parts de marché dans de nombreux segments.

Toujours dans le domaine de la distribution, le titre Costco Wholesale a pris 1,92% à 101,56 dollars après que la chaîne de magasins d‘entrepôt a annoncé une hausse de 27% de son bénéfice au quatrième trimestre, porté en particulier par une hausse des cotisations annuelles de ses membres.

L‘action FedEx a progressé de 5,15% à 89,99 dollars après que le groupe de messagerie et de logistique a dit vouloir fortement les coûts de ses divisions services et fret aérien, voulant améliorer leurs résultats de 1,7 milliard de dollars en l‘espace de quatre ans.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below