8 octobre 2012 / 16:38 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes terminent en baisse

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi, victimes de prises de bénéfices après leurs bonnes performances de vendredi, dans un climat de regain d'inquiétude sur la croissance et les résultats du troisième trimestre, dont la publication débute mardi aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 1,46% à 3.406,53 points. Le Footsie britannique a perdu 0,5% et le Dax allemand 1,44%, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a cédé 0,96% et l'EuroStoxx 50 1,39%.

L'OCDE a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour les grandes économies et la Banque mondiale a fait de même pour la région Asie-Pacifique et la Russie.

"La révision en baisse des estimations de la Banque mondiale est un reflet de plus des diverses inquiétudes (...) qui devraient avoir un impact sur les résultats de sociétés", commente Mike Lenhoff, responsable de la stratégie chez Brewin Dolphin.

Des indicateurs relativement positifs - comme l'amélioration du moral des investisseurs dans la zone euro, la hausse inattendue des exportations et le recul moins marqué que prévu de la production industrielle en Allemagne ou la reprise du secteur des services chinois - n'ont pas permis d'inverser la tendance.

Les inquiétudes concernant l'Espagne ont également pesé sur la cote malgré des déclarations rassurantes de l'Eurogroupe. Les ministres des Finances de la zone euro ont resserré les rangs pour prendre la défense de l'Espagne, affirmant que le pays n'avait pas besoin d'un sauvetage, pour le moment du moins.

En Europe, les cycliques, notamment automobiles (-2,47%), particulièrement sensibles au ralentissement de la croissance, mènent la baisse, avec les bancaires (-1,65%).

Toutes les valeurs du CAC 40, sauf PPR, ont fini dans le rouge, Alcatel-Lucent (-4,53%) ayant subi la plus forte baisse, alors que Goldman Sachs est passé à la vente sur la valeur. Le titre a perdu environ 35% depuis le début de l'année.

PPR a pris 2,01%, alors qu'une source proche du dossier a indiqué à Reuters que les modalités de sortie du groupe de la Fnac seraient connues mardi.

Aux valeurs encore, BAE Systems (-0,55%) et EADS (-0,87%) ont été dans l'expectative à deux jours de l'échéance pour dévoiler le schéma de fusion aux autorités boursières britanniques.

Sur le marché des changes, l'euro perd encore du terrain face au dollar, autour de 1,79, toujours affecté par les inquiétudes sur l'Espagne et la crise de la dette en zone euro, malgré le lancement officiel du Mécanisme européen de stabilité (MES).

Les futures sur Bund ont regagné du terrain après leur net recul de vendredi, alors que le rendement de la dette à 10 ans espagnole s'est légèrement tendu, à 5,73%.

Le crainte que le ralentissement de la croissance mondiale n'affecte la demande de pétrole pèse sur les cours du brut, mais les tensions au Moyen-Orient ont limité les pertes. Le Brent de mer du Nord cédait 0,13% à la clôture des Bourses européennes, à 111,94 dollars le baril, et le brut léger américain perdait 0,42% à 89,49 dollars.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below