5 octobre 2012 / 07:28 / dans 5 ans

Chute des ventes en Chine de Toyota sur fond de conflit

<p>Usine Toyota &agrave; Tianjin, en Chine. Les ventes de Toyota en Chine ont chut&eacute; d'environ 40% en septembre par rapport &agrave; l'an dernier, les constructeurs japonais subissant de plein fouet les cons&eacute;quences d'un diff&eacute;rend territorial entre Tokyo et P&eacute;kin. /Photo d'archives/REUTERS/Wilson Chu</p>

PEKIN (Reuters) - Les ventes de Toyota en Chine ont chuté d‘environ 40% en septembre par rapport à l‘an dernier alors que celles de concurrents tels que Hyundai (+15%) et BMW (+55%) ont bondi, les constructeurs japonais subissant de plein fouet les conséquences d‘un différend territorial entre Tokyo et Pékin.

Les relations bilatérales entre la Chine et le Japon se sont brutalement dégradées lorsque Tokyo a décidé de racheter mi-septembre à son propriétaire privé des îlots inhabités que les Chinois nomment Diaoyu et les Japonais Senkaku.

Toyota a écoulé environ 50.000 voitures en Chine le mois dernier, a dit à Reuters une source interne au constructeur sous couvert d‘anonymat. Le groupe avait vendu 85.000 véhicules e Chine en septembre 2011.

Le constructeur a refusé de confirmer le chiffre, ajoutant qu‘il publiera mardi ses résultats commerciaux mensuels en Chine.

Jeudi, Mazda a été la premier constructeur à communiquer ses chiffres de ventes mensuels, en baisse d‘un tiers sur un an.

Les constructeurs automobiles, du fait de leur visibilité, sont la première cible du sentiment anti-japonais prévalant en Chine - un point de vente de Toyota dans la ville de Qingdao a été incendié - même si les tensions affectent d‘autres secteurs, tel le transport aérien.

All Nippon Airways (ANA) a ainsi fait état le mois dernier d‘une vague d‘annulations de réservations sur les lignes reliant la Chine et le Japon.

Si la baisse des ventes en Chine, premier marché automobile mondial, se prolonge, Toyota et Nissan pourraient être amenés à revoir en baisse leur objectif de bénéfices.

Une source a dit le mois dernier que Toyota prévoyait de baisses de production en Chine jusqu‘en novembre, ce qui, le cas échéant, mettrait certainement en péril l‘objectif du groupe de vendre un million de voitures en Chine.

Norihiko Shirouzu, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below