21 septembre 2012 / 09:38 / il y a 5 ans

L'OMC voit le commerce croître moins que prévu en 2012

<p>Dans le port industriel de Tokyo. Selon l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les &eacute;changes commerciaux mondiaux ne progresseront que de 2,5% cette ann&eacute;e, en raison principalement du ralentissement constat&eacute; en Europe. /Photo prise le 20 septembre 2012/Kim Kyung-Hoon</p>

SINGAPOUR (Reuters) - Les échanges commerciaux mondiaux ne progresseront que de 2,5% cette année, en raison principalement du ralentissement constaté en Europe, estime l'Organisation mondiale du commerce sans ses dernières prévisions publiées vendredi.

En avril, l'OMC tablait encore sur une hausse de 3,7% du commerce international cette année.

Pour 2013, l'OMC anticipe des échanges commerciaux accrus de 4,5%. Sa précédente prévision était d'une hausse de 5,6%.

"La tendance est davantage à la baisse qu'à la hausse", a commenté le directeur général de l'OMC, Pascal Lamy, lors d'une conférence de presse à Singapour.

Les chiffres de l'OMC se basent sur des prévisions de croissance économique mondiale de 2,1% en 2012 et 2,4% en 2013, conformes selon elle au consensus des économistes.

"La principale raison du ralentissement de la croissance, c'est bien sûr l'Europe", a dit Pascal Lamy, qui quittera ses fonctions l'an prochain.

"Nous savons aussi que la croissance américaine est plus faible qu'attendu (et) que le Japon n'est pas en grande forme."

L'OMC s'attend désormais à une croissance de 1,5% des exportations des pays développés, contre 2% lors de ses prévisions du mois d'avril.

Celles des pays en voie de développement devraient croître de 3,5% au lieu de 5,6%.

En 2013, l'OMC table sur une croissance des exportations de 3,3% pour les pays développés et de 5,7% pour les pays en voie de développement.

L'organisation précise dans un communiqué que ses prévisions pour 2013 partent du présupposé que les dernières décisions de politique monétaire permettront d'éviter un éclatement de la zone euro et qu'un compromis sera trouvé aux Etats-Unis avant la fin de l'année pour éviter des coupes budgétaires et des hausses d'impôts automatiques l'an prochain.

John O'Callaghan; Danielle Rouquié et Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below