19 septembre 2012 / 10:34 / il y a 5 ans

Nouvelle chute des commandes automobiles en août en France

PARIS (Reuters) - Les commandes de véhicules légers en France ont continué de baisser en août, traditionnellement un petit mois pour le marché mais qui n‘a pas inversé la tendance attentiste observée avant l’été chez les particuliers comme chez les professionnels.

<p>Les commandes de v&eacute;hicules l&eacute;gers en France ont continu&eacute; &agrave; baisser en ao&ucirc;t (-8,5% par rapport &agrave; juillet 2011), traditionnellement un petit mois pour le march&eacute; mais qui n'a pas invers&eacute; la tendance attentiste observ&eacute;e avant l'&eacute;t&eacute; chez les particuliers comme chez les professionnels. La marque Renault reste &agrave; la peine, avec une chute de 20% de ses commandes en ao&ucirc;t. /Photo d'archives/REUTERS/Maxim Shemetov</p>

Les commandes de voitures et d‘utilitaires légers ont reculé de 8,5% par rapport à août 2011, après une chute de 16% des commandes de voitures en juin et une baisse de 10% en mai, écrit mercredi la publication mensuelle spécialisée La Lettre VN Auto K7, en se fondant sur une enquête réalisée auprès de 34 groupes de distribution automobile.

Les chiffres des commandes de juillet n’étaient pas disponibles en raison de la coupure estivale.

“La baisse constatée en août 2012 est plus importante que prévu”, commente La Lettre VN, dont Reuters a obtenu une copie. “Elle confirme la tendance baissière des derniers mois et entraîne une guerre des prix sur tous les segments.”

La marque Renault reste à la peine, avec une chute de 20% des commandes en août en attendant le lancement de la Clio 4 au Mondial de l‘auto à la fin du mois. En revanche, Dacia, autre marque du groupe au losange, a vu ses commandes bondir de 28% grâce notamment au monospace Lodgy fabriqué au Maroc, nouvelle illustration du fossé qui se creuse entre les généralistes et le low cost.

Chez PSA, Citroën a ramené à 5,3% la baisse de ses commandes grâce au duo C3/DS3 tandis que les commandes de Peugeot ont reculé de 9% bien que la nouvelle 208 semble prendre son envol dans les ventes.

“Ce qui inquiète surtout, c‘est l‘attentisme des professionnels”, poursuit la publication. “Il existe une véritable peur autour d‘un changement de fiscalité sur le diesel. La conséquence à long terme étant une chute abyssale de la valeur résiduelle des véhicules motorisés diesel.”

Selon la Lettre VN, le marasme qui frappe les généralistes touche aussi Fiat (-24%) ou Ford (-16%). En revanche, Volkswagen tire encore son épingle du jeu malgré une baisse de 5% de ses commandes sur le mois.

Gilles Guillaume, édité par Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below