13 septembre 2012 / 12:52 / dans 5 ans

Nissan rappelle 51.000 véhicules pour vérifier leur volant

<p>Nissan a d&eacute;cid&eacute; de rappeler 51.000 v&eacute;hicules dans le monde pour enqu&ecirc;ter sur un possible d&eacute;faut sur leur volant. Ce rappel volontaire a &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute; apr&egrave;s que le conducteur d'un crossover Qashqai a fait savoir que son volant s'&eacute;tait d&eacute;tach&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Winning</p>

HELSINKI (Reuters) - Nissan a décidé de rappeler 51.000 véhicules dans le monde pour enquêter sur un possible défaut sur leur volant, a annoncé un porte-parole du constructeur automobile japonais.

Ce rappel volontaire a été décidé après que le conducteur d‘un crossover Qashqai a fait savoir que son volant s’était détaché.

Cette mesure, dont la chaîne de télévision finlandaise YLE s‘est d‘abord fait l’écho, 880 véhicules étant concernés en Finlande, affecte les Qashqai et Qashqai+2, ainsi que l‘utilitaire NV200.

Ces modèles sont commercialisés en Europe, en Asie, en Amérique latine, au Proche et Moyen-Orient et en Australie, a ajouté le porte-parole.

YLE cite un autre responsable de Nissan, le partenaire japonais de Renault, selon lequel environ 600 des véhicules rappelés devraient probablement être équipés d‘un nouveau volant.

Jussi Rosendahl et Laurence Frost, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below