4 septembre 2012 / 05:48 / dans 5 ans

Nouvelle grève du personnel de bord de Lufthansa

<p>Membres du syndicat UFO de Lufthansa, qui repr&eacute;sente environ deux tiers des 19.000 personnels de bord du groupe allemand, &agrave; l'a&eacute;roport Tegel de Berlin. Un nouveau mouvement de gr&egrave;ve du personnel de bord de la compagnie a&eacute;rienne allemande Lufthansa d&eacute;butera mardi &agrave; Berlin, Francfort et Munich. /Photo prise le 4 septembre 2012/REUTERS/Tobias Schwarz</p>

FRANCFORT (Reuters) - Un nouveau mouvement de grève du personnel de bord de la compagnie aérienne allemande Lufthansa a affecté mardi les aéroports de Francfort, Berlin et Munich.

En début d‘après-midi, la compagnie avait supprimé quelque 300 vols, soit plus de 15% des liaisons prévues dans la journée.

Sa filiale autrichienne, Austrian Airlines, qui n‘est pas affectée par la grève, son personnel étant employé sous des contrats différents, a dit faire voler des avions de plus grande capacité vers l‘Allemagne afin d‘aider sa maison-mère.

Le syndicat UFO, qui représente environ deux tiers des 19.000 membres du personnel de bord du groupe allemand, avait appelé le personnel navigant à se mettre en grève de 04h00 à 12h00 GMT à l‘aéroport de Francfort, de 03h00 et 11h00 GMT à l‘aéroport Tegel de Berlin et de 11h00 à 20h00 GMT à Munich.

L‘organisation syndicale, qui devrait passer à la vitesse supérieure en appelant à une grève nationale, demande 5% d‘augmentation et l‘engagement que Lufthansa n‘aura pas recours à l‘externalisation ou au travail temporaire.

Lufthansa, qui explique de son côté devoir réduire ses coûts face à la hausse des prix des carburants et à la concurrence croissance des compagnies “low cost” ou du Moyen-Orient, a déclaré qu‘elle n‘améliorerait pas son offre d‘augmentation de 3,5% en échange d‘heures supplémentaires déjà proposée.

Cette grève pourrait coûter de cinq à dix millions d‘euros par jour à la compagnie, selon des analystes. Pour Jochen Rothenbacher, l‘un d‘entre eux, ce chiffre pourrait monter à 50 millions en cas de grève totale, soit la suppression de tous les vols en Allemagne pendant toute une journée.

Vendredi dernier, une grève de huit heures observée à Francfort, troisième aéroport d‘Europe, avait contraint la compagnie à annuler près de 200 vols, bloquant 26.000 passagers.

Victoria Bryan et Peter Maushagen, Jean-Stéphane Brosse et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below