29 août 2012 / 16:38 / dans 5 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,51% à 3.413,89 points dans un marché toujours peu actif (1,9 milliard d‘euros échangés sur NYSE Euronext).

Les déceptions après plusieurs publications de résultats ont pesé sur la tendance, s‘ajoutant aux inquiétudes concernant la croissance mondiale et à l‘attente d‘actions concrètes des banques centrales dans les jours qui viennent :

* BOUYGUES (-8,95% à 19,95 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120 au lendemain de résultat semestriels pénalisés par sa division télécoms.

Dans son sillage, FRANCE TÉLÉCOM a perdu 2,48% à 11,03 euros et VIVENDI (qui publie ses résultats jeudi matin) a lâché 2,52% à 15,11 euros.

* L‘ORÉAL a perdu 4,38% à 96,58 euros au lendemain d‘une performance semestrielle du numéro un mondial des cosmétiques jugée décevante.

* ACCOR (-3,14% à 25,6 euros) s‘est montré prudent pour 2012 en raison du manque de visibilité lié à la conjoncture et d‘une dégradation plus marquée que prévu en Europe du Sud.

* Les BANQUES ont été pénalisées par la lourde perte annoncée par Monte Paschi di Siena (7,97%) qui pourrait contraindre l‘Etat italien à entrer à son capital.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a reculé de 0,69% à 20,85 euros, malgré la confirmation de discussions avec Piraeus Bank pour céder sa filiale grecque Geniki. BNP PARIBAS a cédé 0,65% à 34,305 euros.

En revanche, CRÉDIT AGRICOLE a gagné 0,7% à 4,296 euros. Natixis est passé à l‘achat (contre neutre) sur la valeur alors que CASA doit choisir dans les prochaines semaines un repreneur pour sa filiale grecque Emporiki.

* EADS (+1,91% à 30,345 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, portée par une importante commande d‘Airbus de la part de Philippine Air Lines et par la perspective d‘une vente portant sur plusieurs dizaines d‘A320 à la Chine à l‘occasion de la visite de la chancelière Angela Merkel à Pékin.

* BOURBON a reculé de 2,35% à 21,61 euros après un gain de 16,5% en deux mois. Le groupe a publié des résultats en nette progression au premier semestre, grâce en particulier à ses hausses de tarifs, et a souligné que le niveau actuel des prix du pétrole confortait ses perspectives de croissance.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont souffert des craintes persistantes concernant la croissance. VALLOUREC a perdu 2,44% à 36,35 euros, ARCELORMITTAL 1,78% à 11,875 euros, PEUGEOT 2,19% à 6,199 euros.

En revanche, STMICROELECTRONICS a gagné 1,8% à 4,703 euros, avec le secteur des valeurs technologiques européennes qui a repris un peu de terrain (+0,17%) après avoir signé la veille la plus forte baisse sectorielle en Europe.

* BUREAU VERITAS a gagné 3,23% à 72,78 euros, finissant en tête des hausses du SBF 120 au lendemain de résultats semestriels en nette hausse qui lui ont permis de confirmer ses objectifs pour 2012.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below