27 août 2012 / 10:53 / il y a 5 ans

Samsung chute en Bourse après sa défaite face à Apple

<p>Le titre Samsung Electronics a chut&eacute; de 7,45% en Bourse lundi, effa&ccedil;ant ainsi plus de 12 milliards de dollars de sa capitalisation boursi&egrave;re apr&egrave;s la condamnation du groupe sud-cor&eacute;en aux Etats-Unis dans l'affaire qui l'opposait &agrave; Apple. /Photo prise le 27 ao&ucirc;t 2012/Lee Jae-Won</p>

par Miyoung Kim

SEOUL (Reuters) - Le titre Samsung Electronics a chuté de 7,45% en Bourse lundi, effaçant ainsi plus de 12 milliards de dollars de sa capitalisation boursière après la condamnation du groupe sud-coréen aux Etats-Unis dans l'affaire qui l'opposait à Apple.

Les deux groupes s'accusaient mutuellement de violation de brevets et le tribunal fédéral de San José a donné raison à la marque à la pomme et exigé de Samsung qu'il verse 1,051 milliard de dollars à Apple.

Samsung, qui a annoncé son intention de faire appel, risque en outre une interdiction pure et simple des ventes de ses smartphones incriminés aux Etats-Unis.

"Il y a encore trop d'inconnues, dont le jugement définitif attendu au moins un mois après ce jugement et l'interdiction éventuelle des ventes de produits phares de Samsung comme le Galaxy S3", souligne un responsable d'un fonds d'investissement sud- coréen, qui était l'un des principaux actionnaires de Samsung fin mars.

Le titre Samsung a perdu jusqu'à 8% en séance, sa plus lourde chute sur une séance en près de quatre ans, avec un volume d'échanges quatre fois supérieur à la moyenne quotidienne de la semaine dernière. Quelque 1,27 million d'actions ont changé de main, plus gros volume du jour à la Bourse de Séoul depuis octobre 2008.

Les analystes ont été pris de court par la rapidité avec laquelle le tribunal de San José a rendu son jugement, après trois jours de délibération.

MICROSOFT ET NOKIA EN PROFITENT

S'il est confirmé en appel, ce jugement devrait permettre à Apple d'asseoir sa domination sur le marché américain des smartphones et des tablettes, et profiter indirectement à d'autres acteurs de ce marché porteur, comme Microsoft et Nokia, dont le titre gagnait plus de 10% vers 10h00 GMT à la Bourse d'Helsinki.

A l'inverse, le triomphe d'Apple est un coup dur pour Google, dont le logiciel Android équipe les téléphones Samsung incriminés.

Selon les analystes, les bénéfices de Samsung devraient être réduits d'environ 4% cette année par les provisions en vue du règlement de l'amende.

"Samsung devrait s'en sortir - il devrait perdre 4% à 5% de son bénéfice", estime un gestionnaire de fonds d'investissement basé à Hong Kong.

"Je ne pense pas que ce soit négatif sur le plan structurel pour Samsung. Au final, comme l'a relevé Forbes récemment, Samsung a déposé 65.000 brevets, contre 9.000 pour Apple. De plus, Apple dépend de Samsung pour les microprocesseurs de ses téléphones", fait-il valoir.

"J'étais vendeur du titre Samsung il y a quatre mois, mais maintenant je surveille les cours de près."

La chute de lundi n'affecte que marginalement la hausse de 75% enregistrée par le cours de l'action Samsung depuis un an, grâce à l'explosion de son activité téléphones et tablettes, qui représente désormais 70% de son chiffre d'affaires.

Samsung a dégagé un bénéfice net de 4,5 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Avec Joyce Lee et Ju-min Park à Séoul, Nishant Kumar à Hong Kong, Nicolas Delame et Tangi Salaün pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below