21 août 2012 / 21:18 / il y a 5 ans

Athènes devra économiser 13,5 milliards d'euros sur 2 ans

ATHÈNES (Reuters) - La Grèce va devoir économiser deux milliards d‘euros de plus au cours des deux prochaines années afin de se conformer aux objectifs fixés dans le cadre du plan d‘aide consenti par l‘Union européenne et le Fonds monétaire international, a-t-on appris mardi d‘un haut responsable du ministère des Finances.

<p>La Gr&egrave;ce va devoir &eacute;conomiser deux milliards d'euros de plus au cours des deux prochaines ann&eacute;es afin de se conformer aux objectifs fix&eacute;s dans le cadre du plan d'aide consenti par l'Union europ&eacute;enne et le Fonds mon&eacute;taire international, selon un haut responsable du minist&egrave;re des Finances. /Photo prise le 8 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Yannis Behrakis</p>

Selon les termes du plan d‘aide de 130 milliards d‘euros mis au point en mars, Athènes doit réduire ses dépenses de l’équivalent de 5,5% de son produit intérieur brut, soit 11,5 milliards d‘euros, au cours des deux prochaines années.

L‘effet des mesures d‘austérité se traduit cependant par une diminution de ressources, condamnant Athènes à trouver deux milliards d‘euros de plus.

“Pour arriver à une baisse nette des dépenses de 11,5 milliards d‘euros, nous devons prendre des mesures budgétaires représentant une valeur nominale de 13,5 milliards d‘euros”, a dit le responsable qui s‘exprimait sous le sceau de l‘anonymat.

La coalition au pouvoir à Athènes cherche tous les moyens possibles pour atteindre cet objectif. Un haut fonctionnaire grec a déclaré vendredi que la Grèce aurait bientôt identifié la totalité des économies budgétaires exigées de la part de ses créanciers étrangers en échange d‘une aide financière.

Ces mesures, qui prévoiraient jusqu’à 40.000 licenciements dans la fonction publique, ainsi qu‘une réduction des traitements et retraites dans le secteur public, doivent être approuvées par les trois partis de la coalition au pouvoir puis par la troïka (Union européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne).

Lefteris Papadimas, Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below