9 août 2012 / 11:34 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé jeudi à la mi-séance, et l‘ouverture à Wall Street est attendue en demi-teinte, certains investisseurs privilégiant des prises de bénéfices après le récent rally lié aux espoirs de nouvelles mesures de soutien à l’économie de la part des banques centrales.

<p>Le CAC 40, qui avait ouvert en hausse, recule de 0,10% &agrave; 3.434,82 points vers 13h15. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

À Paris, le CAC 40, qui avait ouvert en hausse, recule de 0,10% (-3,38 points) à 3.434,82 points vers 13h15. L‘indice a effacé ses gains à l‘approche d‘un seuil technique important, note Barclays Bourse.

“Le potentiel de gains supplémentaires se réduit car l‘indice est proche de la résistance long terme qui relie les sommets de 2007 et 2011”, souligne le courtier, qui voit une résistance à 3.473 points et un support à 3.360 points.

À Francfort, le Dax recule de 0,53% et à Londres, le FTSE cède 0,07%. L‘indice paneuropéen Eurofirst 300 progresse en revanche de 0,13%.

L‘espoir de voir les grandes banques centrales, Réserve fédérale (Fed) et Banque centrale européenne (BCE) en tête, intervenir pour soutenir une activité économique en berne et tenter d‘endiguer la crise en zone euro reste le principal facteur derrière un mouvement haussier à l‘oeuvre depuis cinq semaines sur les marchés d‘actions. L‘Eurofirst 300 affiche ainsi un bond de près de 15% sur la période.

Ces espoirs sont encore alimentés ce jeudi par les derniers indicateurs en provenance de Chine. Ceux-ci ont fait apparaître de nouveaux signes de ralentissement couplés à un repli de l‘inflation, laissant ainsi une marge de manoeuvre pour de nouvelles mesures d‘assouplissement monétaire.

Aux valeurs, Nokia s‘envole encore de plus de 8%, portant son rebond à pas moins de 67% depuis la publication de ses résultats trimestriels le 19 juillet. Le fabricant de téléphones portables, qui traverse de graves difficultés, a annoncé la vente de son activité de logiciels d‘entreprises au finlandais Digia Oyj.

Des publications de résultats animent également la cote, Nestlé (+3,5%) profitant de l‘annonce de ses performances trimestrielles, à l‘inverse de Commerzbank (-4,21%).

Les prises de bénéfices affectent aussi l‘euro, qui retombe vers le seuil de 1,23 dollar après avoir atteint mardi un plus haut d‘un mois face au billet vert, à 1,2443 dollar.

Sur les marchés obligataires, les rendements des taux espagnols et italiens repartaient en légère hausse, celui de l‘emprunt d‘Etat espagnol à 10 ans évoluant toujours en-dessous du seuil critique de 7%.

Blandine Hénault pour le service français, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Natalie Huet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below