25 juillet 2012 / 07:14 / il y a 5 ans

Nexans vise une hausse de sa marge au 2e semestre

<p>Nexans a vu sa marge op&eacute;rationnelle se d&eacute;grader sur les six premiers mois de l'ann&eacute;e (&agrave; 3,6% &agrave; fin juin, contre 5,1% en 2011) mais compte sensiblement l'am&eacute;liorer au second semestre. Le num&eacute;ro deux mondial du c&acirc;ble anticipe une l&eacute;g&egrave;re croissance organique de ses ventes cette ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS</p>

PARIS (Reuters) - Nexans a déclaré mercredi anticiper une amélioration sensible de sa marge au second semestre et une légère croissance organique de ses ventes cette année, après avoir accusé comme attendu une dégradation de sa marge opérationnelle sur les six premiers mois, ce qui fait bondir le titre en Bourse.

Le numéro deux mondial du câble a également annoncé la mise en oeuvre d'un plan d'action "d'envergure" dans le domaine des câbles sous-marins de haute tension visant à redresser de manière structurelle la rentabilité de cette activité après un premier trimestre marqué par d'importantes difficultés.

"Ce plan d'action doit permettre au groupe de rétablir un niveau de production normal dans cette activité d'ici fin 2012 et de renouer, d'ici fin 2013, avec des performances opérationnelles attendues pour ce type d'activité", explique dans un communiqué Frédéric Vincent, PDG de Nexans.

En Bourse, vers 10h30, l'action s'envole de 10,03% à 34,07 euros, plus forte hausse du SBF 120 (+0,52%), après avoir chuté de 29% depuis l'avertissement lancé fin avril par le groupe sur sa marge.

"Des résultats sans mauvaise surprise et l'annonce d'un plan d'action pour rétablir l'activité et la rentabilité des câbles hautes tensions sous-marins devraient rassurer les investisseurs", commente CM-CIC Securities dans une note.

La marge opérationnelle est ressortie à 3,6% à fin juin, contre 5,1% en 2011, plombée par la dégradation de la rentabilité des activités de Transmission.

Le groupe a fait état d'une croissance de ses ventes de 3,4% au premier semestre, hors Transmissions, cette activité ayant vu son activité reculé de 4%.

L'endettement net du groupe s'élève à 678 millions d'euros, contre 222 millions d'euros à fin 2011, en raison de l'acquisition d'AmerCable pour 211 millions d'euros, par la saisonnalité du besoin en fonds de roulement et par le décalage des facturations dans les activités de Transmission.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below