19 juillet 2012 / 07:51 / dans 5 ans

Les Bourses européennes dans le vert dans les premiers échanges

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse jeudi, sur l’élan de leurs forts gains de la veille, confortées par des résultats d‘entreprises dans l‘ensemble meilleurs qu‘attendu, qui encouragent les investisseurs à abandonner leurs positions défensives pour revenir vers des actifs plus risqués.

<p>Les principales Bourses europ&eacute;ennes ont ouvert en hausse jeudi, sur l'&eacute;lan de leurs forts gains de la veille, confort&eacute;es par des r&eacute;sultats d'entreprises dans l'ensemble meilleurs qu'attendu. Vers 9h25, le CAC 40 gagnait 0,40% &agrave; Paris, tandis qu'au m&ecirc;me moment, la Bourse de Francfort prenait 0,32% et celle Londres avan&ccedil;ait de 0,07%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,40% à 3.248,47 points vers 9h25. Au même moment à Francfort, le Dax prenait 0,32% et à Londres, le FTSE 0,07%. L‘indice paneuropéen Eurostoxx 50 était en hausse de 0,32%.

Le secteur des valeurs automobiles (+1,18%), toujours porté par PSA Peugeot Citroën (+2,8%), continue à tirer les marchés vers le haut, de même que les chimiques (+1,17%) après la publication des résultats d‘Azko Nobel (+4,64%).

Sur le marché des changes, l‘euro revient non loin de 1,23 dollar, après être tombé tout près de 1,22 dans la nuit.

“Il n‘y a rien de neuf concernant la crise de la zone euro mais le dollar est aussi sous pression, les dernières déclarations de Ben Bernanke ayant entretenu la possibilité de davantage d‘assouplissement monétaire”, explique Masashi Murata, analyste change chez Brown Brothers Harriman.

Après avoir touché mercredi un plus haut de six semaines, les futures sur Bunds ont ouvert en baisse de 14 ticks à 145,20, les progressions des bourses américaines et asiatiques ayant temporairement incité les investisseurs à délaisser un peu les valeurs refuge.

L‘attention se focalise cependant sur l‘Espagne, dont l‘adjudication de dette de deux à sept ans devrait se faire à des rendements en hausse, si l‘on en croit le marché.

Le rendement des obligations souveraines espagnoles à dix ans est repassé au-dessus de 7%, seuil jugé insoutenable, dans un marché peu actif.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below