5 juillet 2012 / 16:39 / il y a 5 ans

Le Portugal pourrait manquer son objectif de déficit 2012

<p>Touristes sur la place du Commerce &agrave; Lisbonne. Le Portugal, qui conna&icirc;t sa pire r&eacute;cession depuis les ann&eacute;es 1970, pourrait manquer son objectif de d&eacute;ficit budg&eacute;taire fix&eacute; pour 2012 en contrepartie de son plan d'aide international de 78 milliards d'euros, &agrave; moins qu'il n'y ait une am&eacute;lioration des recettes tir&eacute;es des imp&ocirc;ts indirects, estime un organisme parlementaire. /Photo d'archives/REUTERS/Jose Manuel Ribeiro</p>

LISBONNE (Reuters) - Le Portugal est susceptible de manquer son objectif de déficit budgétaire fixé pour 2012 en contrepartie de son plan d‘aide international de 78 milliards d‘euros, à moins qu‘il n‘y ait une amélioration des recettes tirées des impôts indirects, estime un organisme parlementaire qui suit l‘exécution du budget.

Le pays connaît sa pire récession depuis les années 1970 après avoir baissé les dépenses publiques et augmenté drastiquement les impôts pour remettre de l‘ordre dans ses comptes.

Le taux de chômage est à un niveau record de plus de 15%, une situation qui pèse sur les recettes fiscales.

Le gouvernement portugais a déclaré la semaine dernière que le déficit budgétaire pour le seul premier trimestre 2012 avait représenté de 7,9% du produit intérieur brut (PIB) contre 7,5% il y a un an.

“(...) le déficit affiché pour le premier trimestre est très éloigné de l‘objectif pour 2012”, note l‘organisme parlementaire dans un document daté du 2 juillet et publié ce jeudi.

Le Portugal doit normalement ramener son déficit budgétaire à 4,5% du PIB cette année. L‘objectif de 2011, qui était de 5,9%, avait été atteint à la faveur du transfert exceptionnel des fonds de pension des banques vers les caisses de l‘Etat.

Les créanciers du Portugal - le Fonds monétaire international (FMI) et l‘Union européenne - ont dit que le pays ne devait plus avoir recours à ce type de mesures exceptionnelles, exhortant Lisbonne à ne compter que sur les baisses des dépenses et les réformes structurelles.

Ceci étant dit, malgré l‘avis de l‘organisme parlementaire et les déclarations de membres de l‘opposition qualifiant d’échec la politique d‘austérité du gouvernement, les créanciers du Portugal restent prudemment optimistes au sujet de l‘objectif 2012.

Signe de cette confiance relative en la capacité du pays à respecter le programme défini par l‘UE et le FMI, le rendement des obligations portugaises à dix ans reste, à 10,205%, proche d‘un plus bas depuis un an.

Fin juin, le Premier ministre Pedro Passos Coelho a estimé que le Portugal allait atteindre son objectif et qu‘il était prématuré d‘envisager de nouvelles mesures d‘austérité.

Dans un rapport envoyé au parlement allemand, dont Reuters a pu obtenir un copie, la Commission européenne estime que “l‘objectif (...) d‘un déficit de 4,5% du PIB en 2012 reste à la portée” du gouvernement, tout en soulignant une hausse significative des “risques budgétaires”.

Andrei Khalip, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below