13 juin 2012 / 18:24 / il y a 5 ans

CASA n'exclurait pas de laisser Emporiki faire faillite

PARIS (Reuters) - Crédit agricole travaille à des plans prévoyant un abandon de sa filiale grecque Emporiki ou une fusion de celle-ci avec un conglomérat de banques helléniques dans le cas où Athènes quitterait la zone euro, rapporte mercredi le Wall Street Journal, qui cite une source proche du projet.

<p>Cr&eacute;dit agricole travaille &agrave; des plans pr&eacute;voyant un abandon de sa filiale grecque Emporiki ou une fusion de celle-ci avec un conglom&eacute;rat de banques hell&eacute;niques dans le cas o&ugrave; Ath&egrave;nes quitterait la zone euro, rapporte mercredi le Wall Street Journal, qui cite une source proche du projet. /Photo prise le 9 mars 2012/REUTERS/John Kolesidis</p>

La crise grecque a coûté 2,4 milliards d‘euros l‘an dernier au groupe bancaire, propriétaire d‘Emporiki depuis 2006,. Son président, Jean-Marie Sander, avait déclaré fin mai que le groupe étudiait “tous les scénarios” en lien avec ce dossier.

Crédit agricole se concentre sur deux options possibles, a expliqué la source proche du dossier citée par le Wall Street Journal: un adossement d‘Emporiki à un conglomérat de banques grecques au capital duquel le groupe français serait dilué à hauteur de 10% ou un retrait pur et simple de Grèce avec pour conséquence probable une faillite d‘Emporiki.

“Politiquement, si la Grèce devait quitter la zone euro, Crédit agricole n‘aurait aucune obligation de rester”, a dit la source au Wall Street Journal.

Le groupe envisage aussi la possibilité de transférer certains “bons” actifs d‘Emporiki au Crédit agricole, a-t-elle ajouté sans plus de précision.

Interrogé par Reuters, une porte-parole de Crédit agricole s‘est refusée à tout commentaire.

Une source proche du dossier a dit à Reuters que le groupe envisageait toujours différents scénarios concernant Emporiki.

“S‘il y avait une solution impliquant que la Grèce quitte la zone euro, il est probable qu‘il y aurait des restructurations bancaires et des fusions bancaires en Grèce, et Emporiki serait concernée”, a dit la source.

“Aujourd‘hui, cependant, nous ne pouvons pas dire qu‘il y a déjà une solution disponible.”

La source a ajouté que la stratégie de Crédit agricole visait à réduire son exposition à Emporiki. Cette dernière a obtenu la semaine dernière l‘accès aux liquidités de la banque centrale grecque.

Marc Angrand, avec Christian Plumb et Lionel Laurent, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below