8 juin 2012 / 13:58 / dans 5 ans

Wall Street ouvre en baisse en attendant l'Espagne

<p>Wall Street a ouvert en baisse, les investisseurs dig&eacute;rant leurs espoirs d&eacute;&ccedil;us d'un nouvel assouplissement mon&eacute;taire de la Fed et une baisse moins forte que pr&eacute;vu du d&eacute;ficit commercial am&eacute;ricain. Dans les premiers &eacute;changes, le Dow Jones perdait 0,19% &agrave; 12.437,72 points. Le Standard &amp; Poor's reculait de 0,16% &agrave; 1.312,85 points tandis que le Nasdaq abandonnait 0,24% &agrave; 2.824,13 points. /Photo d&rsquo;archives/REUTERS/Chip East</p>

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse jeudi, les investisseurs digérant leurs espoirs déçus d‘un nouvel assouplissement monétaire de la Fed et une baisse moins forte que prévu du déficit commercial américain.

Autant d’éléments qui ont ramené au premier plan le ralentissement de l’économie mondiale et la crise de la dette en Europe.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones perdait 0,19% (23,24 points) à 12.437,72 points. Le Standard & Poor‘s, plus large, reculait de 0,16% (2,14 points) à 1.312,85 points tandis que le composite du Nasdaq abandonnait 0,24% (6,89 points) à 2.824,13 points.

Publiés une heure avant l‘ouverture de Wall Street, les chiffres du déficit commercial américain sont ressortis en baisse de 4,9% en avril, à 50,1 milliards de dollars, dans des proportions moindres qu‘espéré (consensus Reuters $49,5 mds) sous l‘effet notamment d‘un net recul des exportations vers l‘Union européenne et la Chine.

En Europe, les importations allemandes ont subi en avril leur plus forte chute depuis deux ans, tandis que les informations contradictoires sur le fait que l‘Espagne pourrait demander dès ce week-end l‘aide de l‘UE pour renflouer ses banques ont alimenté les hésitations des marchés.

“Il y a un risque que si les appels ne sont pas entendus, en particulier par l‘Allemagne, on se retrouve lundi dans une situation incendiaire, ce qui ne favorise pas une reprise nette des marchés”, a commenté Rick Meckler chez LibertyView Capital Management.

Sur le front des valeurs, Apple a ouvert en baisse d‘environ 1,30% après qu‘un de ses avocats a indiqué que le fabriquant de l‘iPhone et de l‘iPad pourrait se pourvoir en justice pour tenter de bloquer le lancement aux Etats-Unis du Galaxy S3 de son concurrent Samsung Electronics.

L‘action McDonald’s perdait 2,3%, la plus forte baisse du Dow, après l‘annonce d‘une hausse de 3,3% de ses ventes à périmètre comparable en mai mais aussi du fait que les effets de change réduiront son bénéfice de 7 à 9 cents au second trimestre.

Edward Krudy, Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below