7 juin 2012 / 13:54 / il y a 5 ans

Wall Street ouvre en hausse avec la Chine et la Fed

<p>Wall Street a ouvert en hausse jeudi, port&eacute;e par une baisse surprise des taux en Chine et l'espoir de mesures de soutien &agrave; l'&eacute;conomie en Europe et aux Etats-Unis. Dans les premiers &eacute;changes, le Dow Jones gagnait 0,44%, le Standard &amp; Poor's 0,55% tandis que le composite du Nasdaq prenait 0,96%. /Photo d'archives/REUTERS/Chip East</p>

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse jeudi, portée par une baisse surprise des taux en Chine et l‘espoir de mesures de soutien à l’économie en Europe et aux Etats-Unis, où le président de la Réserve fédérale doit être auditionné par le Congrès.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones gagnait 0,44% (55,17 points) à 12.469,96 points. Le Standard & Poor‘s, plus large, 0,55% (7,19 points) à 1.322,32 points tandis que le composite du Nasdaq prenait 0,96% (27,21 points) à 2.871,93 points.

Les places financières européennes et américaines ont réagi positivement à l‘annonce par la Banque centrale chinoise d‘une baisse surprise de ses taux d‘intérêt de 25 points de base, y voyant l‘espoir d‘actions coordonnées pour soutenir l’économie mondiale.

L‘assouplissement monétaire chinois a un impact direct sur les sociétés américaines liées aux matières premières, comme US Steel et Freeport McMoRan Copper & Gold.

“L‘histoire du jour est évidemment la baisse des taux d‘intérêt chinois. Cela devrait continuer à profiter aux entreprises dans le domaine de la construction et de l’énergie, les secteurs de l’économie américaine les plus susceptibles de bénéficier de la croissance chinoise”, a commenté Peter Jankovskis, spécialiste investissement chez Oakbrook Investments.

En Europe, les déclarations en faveur de mesures d‘urgence pour sauver l‘euro se multiplient et l‘adjudication de dette souveraine espagnole a prouvé que Madrid avait encore accès au marché malgré les déclarations du ministre du Trésor du pays en début de semaine.

En attendant les déclarations de Ben Bernanke au Congrès à 14h00 GMT, les commentaires mercredi soir de la vice-présidente de la Réserve fédérale ont également nourri les espoirs des marchés.

Janet Yellen a mis en avant les risques que font peser sur la reprise aux Etats-Unis les problèmes persistants dans le logement, la faiblesse du marché de l‘emploi et la dégradation des conditions de financement.

Edward Krudy, Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below