1 juin 2012 / 16:34 / il y a 5 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a perdu 2,21% à 2.950,47 points en clôture, ayant enfoncé la zone de résistance des 2.970 points.

<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>

Les marchés ont été affectés par de nouvelles contractions de l‘activité manufacturière en Chine et en zone euro, puis par des chiffres décevants de l‘emploi aux Etats-Unis.

* Les valeurs CYCLIQUES ont mené la baisse avec les signes de ralentissement de la croissance mondiale. TECHNIP a perdu 3,62% à 71,040 euros, STMICROELECTRONICS (-3,3% à 3,983 euros) et ALCATEL-LUCENT 3,34% à 1,216 euros, ont figuré parmi les plus fortes baisses du CAC 40.

Hors CAC, l’équipementier automobile PLASTIC OMNIUM a perdu 5,969% à 17,645 euros, plus net recul du SBF 120.

* LVMH (-5,65% à 112,650 euros) a essuyé la plus forte baisse du CAC, avec l‘ensemble du secteur du luxe en Europe, affecté par la nouvelle contraction de l‘activité manufacturière en Chine.

* Les BANCAIRES en revanche, qui ont beaucoup souffert des craintes d‘une extension de la crise de l‘euro à l‘Espagne, ont relativement bien résisté à la baisse, attribuable cette fois-ci à de mauvais indicateurs économiques. BNP PARIBAS a même gagné 0,72% à 25,910 euros, seule hausse du CAC 40.

* Les secteurs DÉFENSIFS ont également figuré parmi les meilleures performances de la journée. EDF n‘a cédé que 0,07% à 14,975 euros, avec un indice des services collectifs (-0,84%), parmi les moins mauvaises performances sectorielles en Europe, avec les télécoms (-0,49%).

* SANOFI a perdu 2,71% à 53,510 euros. Genzyme, filiale de Sanofi, a fait état de premiers résultats positifs pour une étude de phase III sur le tériflunomide (Aubagio), un traitement de la sclérose en plaques.

* TECHNICOLOR a fait exception et bondi de 6,99% à 1,851 euro, en tête des hausses du SBF 120, au lendemain d‘un bond de plus de 13%. Les intervenants de marché estiment que JP Morgan, malgré le soutien de la direction du groupe français, devra améliorer son offre s‘il veut devenir le premier actionnaire de l‘entreprise.

* NICOX a chuté de 9,15% à 2,780 euros après la décision de la biotech de ne pas exercer l‘option d‘achat lui permettant de prendre 100% d‘Altacor, société britannique d‘ophtalmologie dont elle avait déjà acquis près de 12% en mars.

Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below