31 mai 2012 / 13:23 / dans 5 ans

La croissance américaine du 1er trimestre révisée en baisse

WASHINGTON (Reuters) - La croissance de l’économie américaine a décéléré plus qu‘initialement estimé au premier trimestre, les entreprises réduisant le rythme de reconstitution des stocks tandis que la dépense publique a reculé davantage qu‘en première évaluation.

<p>La croissance de l'&eacute;conomie am&eacute;ricaine a d&eacute;c&eacute;l&eacute;r&eacute; au premier trimestre davantage qu'annonc&eacute; en premi&egrave;re estimation, selon les chiffres publi&eacute;s jeudi par le d&eacute;partement du Commerce. Le produit int&eacute;rieur brut (PIB) des Etats-Unis a progress&eacute; de 1,9% en rythme annualis&eacute; sur la p&eacute;riode janvier-mars. /Photo d'archives/REUTERS/Mark Blinch</p>

Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a progressé de 1,9% en rythme annualisé sur la période janvier-mars, après +3,0% sur octobre-décembre 2011, selon la deuxième estimation publiée jeudi par le département du Commerce.

Les analystes avaient effectivement anticipé une hausse de 1,9%. Dans sa première estimation, le département du Commerce avait annoncé une croissance de 2,2%.

La consommation des ménages, qui représente environ 70% de l‘ensemble de l‘activité économique, a progressé de 2,7% (révisé de +2,9%), après +2,1% au dernier trimestre 2011.

L‘investissement des entreprises a progressé de 1,9% alors qu‘il avait été annoncé en baisse de 2,1% en première estimation. Les stocks ont quant à eux augmenté de 57,7 milliards de dollars, au lieu de 69,5 milliards, ne contribuant à la hausse du PIB qu’à hauteur de 0,21 point de pourcentage au lieu de 0,59 point en première estimation.

Les dépenses du gouvernement, ont diminué de 3,9%, plus que la baisse de 3,0% annoncée en première estimation.

Les marchés d‘actions européens ont réduit leurs gains après ces chiffres, avant de passer en territoire négatif, le sentiment s’étant dégradé après la publication de l‘indice PMI mesurant l‘activité dans la région de Chicago.

Wall Street qui avait ouvert sur une note stable, résistant ainsi aux chiffres du PIB, a aussi accusé le coup après l‘indice PMI de Chicago. Vers 14h00 GMT, le Dow Jones cédait 0,4% et le composite du Nasdaq perdait 1%.

Lucia Mutikani, Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below