30 mai 2012 / 16:03 / dans 5 ans

Wall Street termine en baisse de plus de 1%

PARIS (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse de plus de 1% mercredi, une nouvelle fois plombée par la crise de la dette de la zone euro, où les difficultés du secteur bancaire espagnol et les incertitudes politiques en Grèce sont au coeur des inquiétudes. L‘indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 1,28, soit 160,83 points à 12.419,86 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 19,10 points, soit 1,43%, à 1.313,32 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 33,63 points (-1,17%) à 2.837,36 points.

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>

Le S&P 500 est en recul de près de 6% depuis le début de mois de mai, sa pire performance mensuelle depuis septembre.

L‘indice de volatilité du CBOE, surnommé “indice de la peur”, a bondi de 13,93%.

Dès l‘ouverture, le sentiment des intervenants sur le marché avait également été plombé par des déclarations d’économistes disant que la Chine ne prévoyait pas d‘engager un deuxième plan massif de relance budgétaire.

Et une statistique plus mauvaise qu‘attendu a contribué à la morosité ambiante. L‘indice des promesses de vente de la National Association of Realtors (NAR) a reculé en avril de 5,5% à 95,5, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse de 0,1%.

De ce fait, l‘indice immobilier a cédé 4,05%.

Le titre Facebook a cédé 2,25% à 28,19 dollars, l‘action du premier réseau communautaire mondial accusant désormais une baisse de près de 10 dollars par rapport à son prix d‘introduction.

Auparavant, les Bourses européennes avaient chuté pour les mêmes raisons. L‘euro et le pétrole ont plongé avec les places boursières tandis que le rendement des emprunts du Trésor américain à 10 ans, plébiscités comme valeurs refuge, est tombé à un plus bas de soixante ans.

Les rendements obligataires espagnols, et par contagion ceux des obligations italiennes, se sont nettement tendus alors que les inquiétudes persistent sur la capacité de l‘Espagne à recapitaliser ses banques. Madrid compte recapitaliser la banque en difficultés Bankia via l’émission de nouveaux titres de dette, a dit mardi à Reuters une source gouvernementale.

Les investisseurs s‘interrogent également du sort de la Grèce dans la perspective des élections législatives du 17 juin. Un nouveau sondage publié mercredi redonne la Coalition de la Gauche radicale (Syriza), opposée à la rigueur, en tête des intentions de vote.

Les déclarations de la Commission européenne dans la journée ont permis d‘effacer une partie des pertes des places financières, Bruxelles ayant ébauché deux pistes possibles d‘aide à l‘Espagne, dernier en date des pays menacés par l‘aggravation de la crise de la dette, en évoquant un délai supplémentaire pour réduire ses déficits et une aide directe du fonds européen de soutien financier aux banques en difficulté.

L‘Irlande, un des trois pays de la zone euro qui a dû recourir à une aide internationale, organise jeudi un référendum sur le pacte budgétaire européen, une consultation qui, selon les résultats, est susceptible d‘accroître la nervosité des investisseurs.

Ces derniers se tourneront aussi vers les Etats-Unis, où seront notamment publiés l‘enquête ADP sur l‘emploi dans le secteur privé pour le mois de mai et la deuxième estimation du PIB du premier trimestre.

L‘EURO À UN PLUS BAS DE PRÈS DE DEUX ANS

L‘euro est tombé à plus bas de près de deux ans face au dollar, subissant de plein fouet le sentiment d‘aversion au risque qui a saisi les investisseurs au vu des nouveaux développements de la crise de la dette.

Le billet vert a également touché un nouveau plus haut de 15 mois face au franc suisse tandis que la livre sterling a reculé d‘environ 1% face à la devise américaine. Le yen a également été recherché comme valeur refuge.

A 1,61%, le rendement des obligations souveraines américaines à 10 ans a touché un plus bas de 60 ans en raison de la crise de la dette de la zone euro, qui précipite les investisseurs vers les actifs jugés les moins risqués.

Si aucune amélioration ne survient en Europe, les analystes voient ce rendement tomber à 1,50%.

Pourtant, il y a moins de trois mois, il avait atteint un pic de près de 2,40%, ce qui avait même incité certains analystes à prédire la fin d‘un cycle de hausse des obligations américaines à l‘oeuvre depuis plus de 30 ans. Mais, avec le nouvel épisode de la crise de la dette de la zone euro, le renchérissement du prix de ces actifs est reparti de plus belle.

Les cours du pétrole ont reculé de 3%, sous le coup des inquiétudes au sujet de la demande pour l‘or noir au vu de la crise de la dette de la zone euro et de l‘apparente absence d‘un grand plan de relance de l’économie en Chine.

Le mois de mai devrait se solder pour le cours du pétrole par un recul à deux chiffres.

LES VALEURS À SUIVRE

* PSA PEUGEOT CITROËN va engager vendredi des négociations pour rendre son usine de Sevelnord (Nord) plus flexible et augmenter ainsi ses chances d’être choisie pour assembler un nouveau modèle, crucial pour l‘avenir du site, a-t-on appris mercredi auprès de deux représentants syndicaux.

* Endettée, déficitaire et en pleine restructuration, AIR FRANCE-KLM demandera jeudi à son assemblée générale d‘approuver le versement d‘une prime de 400.000 euros à son ancien directeur général, une décision pourtant contestée par l‘Etat français, principal actionnaire de la compagnie aérienne.

* EADS, SAFRAN et VALLOUREC tiennent également leurs assemblées générales jeudi.

* En Grande-Bretagne, KINGFISHER et THOMAS COOK feront un point sur leur activité.

* En Grèce, EFG EUROBANK sera la dernière banque du pays en date à annoncer ses résultats du premier trimestre.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below