15 mai 2012 / 20:18 / dans 5 ans

Wall Street finit en baisse avec la Grèce

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a une nouvelle fois terminé en baisse mardi, son cinquième repli en six séances, les inquiétudes concernant l’évolution de la situation politique en Grèce ayant pris le pas sur une série d‘indicateurs macro-économiques jugés plutôt positifs.

L‘indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,50%, soit 63,35 points à 12.632,00. Le S&P-500, plus large, a perdu 7,69 points, soit 0,57%, à 1.330,66. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 8,82 points (-0,30%) à 2.893,76.

En séance, le S&P est tombé à un plus bas de trois mois après l’échec des dernières tractations entamées en Grèce après les législatives du 6 mai en vue de la formation d‘un gouvernement.

Un nouveau scrutin, qui pourrait accélérer une hypothétique sortie de l‘union monétaire, devrait avoir lieu en juin.

“Pour les acteurs du marché, le fait que ceux qui veulent renégocier l‘accord existant semblent gagner du terrain est plutôt préoccupant”, a déclaré John Manley, analyste technique actions chez Wells Fargo Fund Management.

Les craintes entourant la Grèce sont la cause principale de l‘accès de faiblesse du S&P 500 depuis quelques jours, qui reste encore en hausse de plus de 6% depuis le début de l‘année.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont enregistré en avril une hausse de 0,1%, moins que prévu, mais dans le détail, les données publiées par le département du Commerce semblent suggérer une bonne résistance de la demande.

L‘indice du moral des promoteurs immobiliers a rebondi en mai à son plus haut depuis cinq ans, montrent les chiffres publiés par la fédération NAHB, des données qui ont permis à l‘indice immobilier PHLX de progresser de 0,58%.

L‘action Groupon a gagné 3,71% à 12,17 dollars après que la société spécialisée dans les coupons de réduction en ligne a fait état de son premier bénéfice trimestriel lundi soir.

Toujours dans le secteur technologique, l‘action Amazon a progressé de 0,65% à 224,39 après que Credit Suisse a relevé sa recommandation à “surperformer” sur la valeur.

Facebook a relevé mardi le prix de son introduction à la Bourse de New York, fixant une fourchette de 34 à 38 dollars par action, ce qui valorise le premier réseau social sur internet à plus de 100 milliards de dollars (77,8 milliards d‘euros).

Le titre JPMorgan Chase a repris 1,26% à 36,24 dollars alors que l‘action avait chuté de 12% sur les deux séances précédentes à la suite de l‘annonce par la banque américaine d‘une perte de trading de deux milliards de dollars.

L‘action Avon Products a plongé de 9,74% à 18,71 dollars après que le fabricant américain de parfums Coty a retiré lundi soir son offre de rachat du groupe de cosmétiques pour 10,7 milliards de dollars (8,3 milliards d‘euros), expliquant qu‘Avon n‘avait pas répondu à temps à sa dernière proposition.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below