10 mai 2012 / 16:19 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes terminent en hausse

PARIS - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, se reprenant après deux séances d‘affilée dans le rouge, liées aux craintes persistantes sur la Grèce et plus généralement sur la crise des dettes souveraines en zone euro.

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,37% à 3.130,17 points, après avoir touché en séance un plus bas de l‘année à 3.073,38 points. Le Footsie britannique a pris 0,25% et le Dax allemand 0,66%, tandis que l‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progressait de 0,44%.

La Bourse de Madrid a fortement rebondi, l‘Ibex35 clôturant sur un gain de 3,5%, après avoir touché un plus bas de neuf ans la veille sur fond d‘inquiétudes pour les banques espagnoles.

La timide reprise des Bourses européennes est principalement liée au rebond des valeurs bancaires. L‘indice Stoxx600 paneuropéen du secteur a terminé en hausse de 2,52%.

KBC a gagné 9,36% après des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre, soutenus par une bonne performance de ses activités en Belgique et de trading.

Aegon (+10,09%) a publié jeudi des bénéfices supérieurs aux attentes au titre de son premier trimestre, en raison à la fois de réductions de coûts, d‘une amélioration des marchés d‘actions et d‘une diminution des provisions.

A Paris, Peugeot a signé la plus forte hausse du CAC 40 sur un bond de 8,12% grâce au relèvement de recommandation d‘UBS à l‘achat.

Une rumeur de marché évoquant la mise en place d‘un gouvernement de coalition en Grèce a permis aux places boursières de repartir de l‘avant. “Il y a des spéculations sur le fait que les Grecs se sont mis d‘accord sur un gouvernement de coalition”, a dit un trader.

Le chef de la file de la Gauche démocratique, qui a obtenu un peu plus de 6% aux législatives grecques de dimanche, s‘est dit prêt ce jeudi soir à participer à une grande coalition favorable au maintien dans la zone euro mais pas aux conditions du plan de sauvetage.

Mercredi, les pays de la zone euro avaient maintenu la Grèce à flot en décidant le versement dès jeudi d‘une somme de 4,2 milliards d‘euros au pays et ce malgré la réticence de certains Etats de procéder à ce paiement après le résultat des élections grecques.

Les marchés d‘actions européens ont également profité d‘un bonne statistique américaine sur l‘emploi.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont légèrement diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 5 mai, à 367.000 contre 368.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 369.000 inscriptions au chômage.

L‘euro regagnait des couleurs face au dollar pour la première fois en neuf séances. Il évolue autour de 1,2968 dollar, après avoir touché des plus bas de trois mois et demi et enfoncé la barre symbolique de 1,30 dollar la veille. La légère baisse des tensions sur la dette espagnole et le maintien de la Grèce à flot avec le versement de 4,2 milliards d‘euros freinent son recul.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below