1 mai 2012 / 09:15 / dans 6 ans

LLoyds prévoit une reprise lente et difficile en Grande-Bretagne

LONDRES (Reuters) - Lloyds a agréablement surpris les investisseurs en annonçant mardi une baisse de 36% de ses mauvaises créances et un bénéfice au premier trimestre après la perte de 3,5 milliards de livres (4,3 milliards d‘euros) subie il y a un an.

<p>Lloyds a fait &eacute;tat d'un b&eacute;n&eacute;fice imposable statutaire de 288 millions de livres au premier trimestre, contre 316 millions au trimestre pr&eacute;c&eacute;dent, apr&egrave;s avoir pass&eacute; une nouvelle provision de 375 millions de livres (459 millions d'euros) dans ses comptes de cette p&eacute;riode pour couvrir le remboursement de clients ayant potentiellement trop pay&eacute; pour certaines polices d'assurance. /Photo prise le 24 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Stefan Wermuth</p>

A la mi-journée, l‘action de la banque britannique avançait ainsi de 2,32% à 31,73 pence alors que le Footsie 100 de la Bourse de Londres, la seule ouverte en Europe en ce 1er mai, gagnait 0,24%.

La banque britannique a pourtant annoncé avoir passé une nouvelle provision de 375 millions de livres (459 millions d‘euros) dans ses comptes du premier trimestre pour couvrir le remboursement de clients ayant potentiellement trop payé pour certaines polices d‘assurance.

Lloyds, détenue à 40% par l‘Etat depuis la crise financière de 2008, a précisé que l‘augmentation des provisions dans le dossier des polices d‘assurances avait été décidée au vu de l‘augmentation du volume des plaintes reçues, faisant écho commentaires tenus par Barclays la semaine dernière à ce sujet.

L‘an dernier, Lloyds avait déjà provisionné 3,2 milliards de livres pour les mêmes raisons.

Le groupe a également dit que la cession programmée de 632 agences n‘avançait guère, tout en se montrant pessimiste sur l’économie britannique, retombée en récession au premier trimestre.

“Nous pensons que l’économie va stagner cette année mais ce sera une reprise longue et difficile. Nous anticipons une reprise de la croissance en 2013 et un pic du chômage de près de 9% au début de l‘année prochaine”, a déclaré Antonio Horta-Osorio, directeur général de Lloyds.

La banque a dégagé sur les trois premiers mois de l‘année un bénéfice imposable statutaire de 288 millions de livres sur la période, contre 316 millions au trimestre précédent.

Le plus grand établissement britannique en termes de clients a fait état d‘un niveau de mauvaises créances tombé à 1,7 milliard de livres.

Matt Scuffham, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below