27 avril 2012 / 08:29 / dans 6 ans

Premier trimestre meilleur que prévu pour BASF

MANNHEIM, Allemagne (Reuters) - BASF a annoncé vendredi des résultats du premier trimestre meilleurs que prévu, à la faveur de la bonne tenue de sa division pétrole et gaz qui a compensé la faiblesse des ventes de sa branche chimie et plastiques.

<p>BASF a annonc&eacute; vendredi des r&eacute;sultats du premier trimestre meilleurs que pr&eacute;vu, &agrave; la faveur de la bonne tenue de sa division p&eacute;trole et gaz qui a compens&eacute; la faiblesse des ventes de sa branche chimie et plastiques. /Photo prise le 20 avril 2012/REUTERS/Ina Fassbender</p>

Le groupe allemand de chimie, dont la gamme de produits va des convertisseurs catalytiques aux mousses isolantes en passant par les revêtements pour voitures, a également dit qu‘il anticipait toujours une hausse de son chiffre d‘affaires et de son résultat opérationnel sur l‘ensemble de 2012.

Il a réaffirmé que les chiffres du premier semestre seraient inférieurs à ceux des six premiers mois de 2011 et que la croissance des résultats commencerait à se voir durant le second semestre.

Au premier trimestre, le bénéfice opérationnel ajusté des éléments exceptionnels du géant de la chimie allemand a reculé de 7,3% à 2,53 milliards d‘euros alors que les analystes interrogés par Reuters avaient tablé en moyenne sur 2,32 milliards.

Le résultat opérationnel ajusté des activités de pétrole et gaz s‘est élevé à 1,16 milliard d‘euros, bien au-delà des attentes, mais la faiblesse des ventes des plastiques techniques en Asie-Pacifique et le renchérissement du coût des matières premières ont pesé sur les résultats de la division chimie et plastiques.

A la Bourse de Francfort, vers 8h20 GMT, le titre BASF reculait de 2,23% à 63,55 euros alors que l‘indice regroupant les valeurs européennes de la chimie était stable.

Les groupes de chimie doivent faire face à la fois à la hausse des cours du pétrole, leur principale matière première, et aux incertitudes économiques mondiales.

Toutefois, contrairement à ses concurrents Dow Chemical ou AkzoNobel, BASF peut compter sur son activité de combustibles fossiles pour compenser le renchérissement de l‘or noir.

La météo clémente en début d‘année a aussi permis de doper les ventes de pesticides pour l‘agriculture, profitant à BASF ainsi qu’à ses homologues DuPont et Bayer.

Ludwig Burger; Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below