27 avril 2012 / 08:24 / il y a 6 ans

Merkel exclut une renégociation du pacte budgétaire européen

BERLIN (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a exclu de renégocier le pacte budgétaire européen accepté par 25 des 27 Etats membres de l‘Union.

<p>La chanceli&egrave;re allemande Angela Merkel exclut de ren&eacute;gocier le pacte budg&eacute;taire europ&eacute;en accept&eacute; par 25 des 27 Etats membres de l'Union, soulignant dans un entretien au groupe de presse r&eacute;gional allemand WAZ publi&eacute; vendredi que "ce pacte a &eacute;t&eacute; n&eacute;goci&eacute;, sign&eacute; par 25 chefs de gouvernement et a d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; ratifi&eacute; par le Portugal et la Gr&egrave;ce". /Photo d'archives/REUTERS/Thierry Roge</p>

Le socialiste François Hollande, favori des sondages pour le second tour de l’élection présidentielle française le 6 mai, a souhaité que ce traité, qui renforce la discipline budgétaire au sein de l‘UE, soit augmenté d‘un volet de soutien à la croissance et à l‘emploi.

Dans un entretien au groupe de presse régional allemand WAZ publié vendredi, Angela Merkel souligne que “ce pacte a été négocié, signé par 25 chefs de gouvernement et a déjà été ratifié par le Portugal et la Grèce”. “Il n‘est pas renégociable”, insiste-t-elle.

Quant à la croissance, la chancelière affirme que “cela fait longtemps qu‘elle est le deuxième pilier de notre politique à côté de finances publiques saines”.

Stephen Brown, Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below