17 avril 2012 / 11:09 / dans 6 ans

Les Bourses européennes confortent leurs gains à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes confortent leurs gains à mi-séance et Wall Street est attendu en hausse à l‘ouverture, les investisseurs se montrant pour l‘heure rassurés par la demande solide suscitée par une émission de dette espagnole à court terme et par l‘amélioration inattendue du moral des investisseurs allemands.

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes confortent leurs gains &agrave; mi-s&eacute;ance. A Paris, vers 12h30, le CAC 40 gagne 1,62%./Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

A Paris, vers 12h30, le CAC 40 gagne 1,62% (52 points) à 3.257 points. À Francfort, le Dax progresse de 1,21% et à Londres, le FTSE avance de 0,91%. L‘indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 1,76%. Les futures sur indices new-yorkais sont en hausse de 0,4% à 0,54%, signalant une ouverture de Wall Street en hausse. Aux valeurs, Goldman Sachs, Johnson & Johnson et Coca-Cola publient leurs trimestriels.

L‘indice paneuropéen du secteur bancaire signe un gain de 2,8%, plus forte hausse sectorielle en Europe, après sa baisse de 4,5% la veille.

A Paris, Société générale (+6,05%) est en tête des hausses du CAC 40, tandis que Crédit Agricole progresse de 5,32% et BNP Paribas 4,9%.

Danone gagne 2,7% après avoir annoncé une croissance organique de ses ventes supérieure aux attentes au premier trimestre et a confirmé ses objectifs pour 2012.

A contre-tendance, le groupe pétrolier espagnol Repsol cède plus de 6,5% après l‘annonce de la nationalisation de sa filiale YPF par l‘Argentine. Repsol a fait savoir mardi qu‘il demanderait un arbitrage international pour obtenir rapidement un dédommagement.

Marks & Spencer perd 2,7%. Le distributeur a publié un chiffre d‘affaires inférieur aux attentes au titre du quatrième trimestre de l‘exercice 2011-2012, tout en annonçant que le résultat de l‘exercice serait conforme aux attentes.

L‘Espagne a adjugé dans la matinée 3,18 milliards d‘euros d‘obligations à 12 et 18 mois, soit plus qu‘escompté, mais au prix de taux d‘intérêt en hausse, témoins des inquiétudes persistantes entourant la dette de Madrid.

En Allemagne, l‘indice ZEW du sentiment économique ressort à 23,4 contre 22,3 en mars, alors que les analystes interrogés par Reuters l‘attendaient en repli, à 20,0.

Par ailleurs, l‘inflation dans la zone euro est restée stable pour le quatrième mois d‘affilée en mars, à 2,7% en rythme annuel, alors le marché l‘attendait en baisse à 2,6%, conformément au chiffre donné en première estimation.

Natalie Huet pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below