15 avril 2012 / 12:57 / dans 5 ans

Pékin avance sur le dossier de la libéralisation du yuan

<p>La Banque populaire de Chine (PBOC) a franchi une nouvelle &eacute;tape dans le processus menant sa monnaie, le yuan, vers un statut de devise convertible, en annon&ccedil;ant samedi le doublement de la largeur de sa bande de fluctuation contre le dollar. /Photo d'archives/REUTERS</p>

par Koh Gui Qing

PEKIN (Reuters) - La Banque populaire de Chine (PBOC) a franchi une nouvelle étape dans le processus menant sa monnaie, le yuan, vers un statut de devise convertible, en annonçant samedi le doublement de la largeur de sa bande de fluctuation contre le dollar.

A partir de lundi, la devise chinoise pourra grimper ou descendre de 1% chaque jour face au billet vert par rapport à son cours pivot, alors que sa fluctuation, à la hausse ou à la baisse, était jusqu’à présent limitée à 0,5%.

Les annonces de la banque centrale chinoise ont été saluées aux Etats-Unis où un conseiller de la Maison blanche, Ben Rhodes, a déclaré qu‘elles allaient dans le sens des demandes américaines en faveur d‘une réévaluation du yuan.

“Des progrès ont été réalisés”, a-t-il dit, avant d‘indiquer que Washington souhaitait en voir d‘autres encore.

La directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde a de son côté estimé que cette décision “confirmait les engagements de la Chine en faveur d‘un rééquilibrage de son économie en direction de la consommation interne et permettra aux forces du marché de jouer un plus grand rôle dans la détermination du taux de change.”

UNE DÉCISION OPPORTUNE

La question de la parité dollar/yuan est un sujet sensible dans les relations qu‘entretiennent la Chine et les Etats-Unis, ces derniers accusant Pékin de maintenir sa monnaie à un niveau artificiellement bas afin de soutenir ses exportations.

Les relations sino-américaines, tout particulièrement sur la question de la monnaie, sont d‘ailleurs un sujet crucial dans la campagne électorale américaine.

Le calendrier choisi par Pékin montre que la République populaire juge que le yuan a atteint un niveau qu‘elle estime équilibré et que son économie est en mesure d‘encaisser les chocs que provoqueront de nouvelles réformes structurelles en dépit du ralentissement de sa croissance, estiment des analystes.

“Le yuan est proche de l’équilibre. Nous nous attendons à ce qu‘il ne progresse que de 1,4% cette année contre le dollar, donc l‘heure est bien choisie pour élargir la bande”, a déclaré Lan Shen, économiste de Standard Chartered Bank.

La croissance de l’économie chinoise est tombée au premier trimestre à son plus bas niveau depuis près de trois ans.

A Pékin, on juge donc le moment opportun pour élargir la bande de fluctuation du yuan, le climat économique mondial ne plaidant pas en faveur d‘une appréciation spectaculaire de la devise chinoise qui pénaliserait les exportations.

“La banque centrale a choisi la bonne fenêtre de tir pour élargir la bande de fluctuation. Les anticipations des marchés sur une réévaluation du yuan étaient en train de s‘atténuer”, a souligné Dong Xian‘ab, chef économiste chez Peking First Advisory.

“Cette décision lève partiellement les doutes sur la capacité de la Chine à surmonter le ralentissement de son économie tout en donnant une image nette de la feuille de route chinoise.”

Cette réforme du statut du yuan intervient également alors que la Chine cherche à transformer Shanghai en centre financier incontournable à l’échelle mondiale. Cet objectif ne peut être atteint que si Pékin atténue les restrictions qui entourent sa monnaie.

Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below