13 avril 2012 / 16:18 / dans 6 ans

Les Bourses européennes en net recul à la clôture

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en forte baisse vendredi, affaiblies par les tensions sur la dette souveraine espagnole et une croissance chinoise du premier trimestre jugée décevante.

<p>Tableau du Dax, &agrave; la Bourse de Francfort. Les Bourses europ&eacute;ennes ont cl&ocirc;tur&eacute; en forte baisse vendredi, affaiblies par les tensions sur la dette souveraine espagnole et une croissance chinoise du premier trimestre jug&eacute;e d&eacute;cevante. /Photo prise le 13 avril/REUTERS/Remote/Amanda Andersen</p>

A Paris, l‘indice CAC 40 a perdu 2,47% à 3.189,09 points, retrouvant son niveau d‘il y a plus de deux mois.

Sur la semaine, écourtée en raison du lundi de Pâques, l‘indice a perdu 3,94%.

Le recul a été accentué dans l‘après-midi après un indicateur du moral des ménages américains légèrement inférieur aux attentes et des déclarations de Klaas Knot, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, espérant éviter d‘avoir à recourir à de nouveaux achats de titres souverains.

“Après la hausse d‘hier, les investisseurs sont revenus à la réalité des problèmes de la dette espagnole. Les déclarations de Klaas Knot ont mis de l‘eau sur le feu”, commente Pierre Barral, gérant de portefeuille chez Convictions AM.

Klaas Knot, lors d‘une conférence à Amsterdam, a déclaré :

“L‘instrument n‘a pas été utilisé depuis longtemps mais il existe. Je suis heureux qu‘il n‘ait pas été utilisé, j‘espère qu‘on n‘aura plus jamais à l‘utiliser.”

“Je ne pense pas que nous approchons du précipice, je pense que les marchés ont un peu surréagi” (concernant l‘Espagne).

La Bourse de Londres a cédé 1,03%, Francfort 2,36%, Milan 3,43% et Madrid 3,58%. Du côté des indices paneuropéens, l‘EuroStoxx 50 a perdu 2,58% et l‘EuroFirst 300 1,63%.

Les valeurs bancaires et cycliques ont subi les plus fortes baisses sectorielles en Europe, avec une perte de 3% pour l‘indice bancaire et de 2,6% pour l‘automobile.

L‘euro résiste un peu mieux que les actions et perd 0,8% face au billet vert, autour de 1,3080 dollar.

Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below