10 avril 2012 / 16:49 / il y a 6 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris où l‘indice CAC 40 a reculé de 3,08% à 3.217,60 points en clôture, ayant enfoncé la zone de support des 3.250-3.270 et retrouvé son niveau du 13 janvier. Les marchés actions européens, fermés pendant quatre jours, ont mal digéré un rapport mensuel sur l‘emploi aux Etats-Unis qui a réveillé les craintes concernant la croissance mondiale.

<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>

Aucune valeur du CAC 40 n‘a terminé dans le vert.

* Dans un contexte de doutes sur la vigueur de la reprise économique, les CYCLIQUES ont été les plus touchées. Les indices automobile (-4,09%) et des produits de base (-4,22%) ont figuré parmi les plus nets reculs en Europe.

* STMICROELECTRONICS (-7,72% à 5,334 euros) a accusé la plus forte chute du CAC 40, après avoir revu en baisse son objectif de marge brute au 1er trimestre.

En tête du palmarès des plus fortes baisses du jour figurent ensuite ALSTOM (-7,04% à 26,020 euros) et ALCATEL-LUCENT (-6,54% à 1,530 euro).

RENAULT a perdu 5,83% à 35,760 euros et PSA PEUGEOT CITROËN 5,12% à 10,280 euros.

Hors CAC, SOITEC a encore reculé de 6,94% à 3,583 euros portant à près de 29% sa baisse depuis le 13 mars. Le groupe, qui se diversifie dans la technologie solaire à concentration (CPV), a été affecté par plusieurs faillites récentes, dont celles de l‘américain Solar Trust et de l‘allemand Q-Cells.

* Les FINANCIÈRES ont aussi figuré parmi les plus fortes baisses en Europe dans un climat d‘inquiétude renouvelée concernant la dette en zone euro, notamment en Espagne. L‘indice bancaire a perdu 4,24% et les assureurs 3,29%.

BNP PARIBAS a cédé 5,72% à 30,995 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 6,21% à 18,970 euros et AXA 4,88% à 11,110 euros. DEXIA a perdu 10,71% à 0,25 euro.

* Les PARAPETROLIÈRES ont été entraînées par la baisse de près de 2% du baril de Brent, à 120,26 dollars. TECHNIP a perdu 6,49% à 82,480 euros et CGG VERITAS 7,03% à 19,915 euros.

* Les valeurs DÉFENSIVES ont mieux résisté. ESSILOR INTERNATIONAL a fini sur une note quasiment stable, en baisse de 0,02% à 66,470 euros.

* TECHNICOLOR (-12,18% à 1,529 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120. Le groupe a ouvert des discussions avec les pouvoirs publics et des partenaires industriels pour trouver une solution de reconversion des 350 salariés du dernier site du groupe en France, à Angers, selon Les Echos.

Raoul Sachs et Juliette Rouillon, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below