22 mars 2012 / 11:59 / il y a 6 ans

Les Bourses européennes creusent leurs pertes à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes creusent leurs pertes jeudi à mi-séance et Wall Street est attendue en baisse à l‘ouverture, la contraction de l‘activité manufacturière en Chine et dans la zone euro ravivant les inquiétudes sur la santé de l’économie mondiale.

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes creusent leurs pertes jeudi &agrave; mi-s&eacute;ance et Wall Street est attendue en baisse &agrave; l'ouverture. A Paris, vers 12h40, le CAC 40 perd 1,55%. A Francfort, le Dax c&egrave;de 1,37% et &agrave; Londres, le FTSE recule de 0,91%. L'Eurostoxx 50 abandonne 1,52%. /Photo prise le 22 mars 2012/REUTERS/Remote/Antonio Bronic</p>

L’économie de la zone euro s‘est dégradée contre toute attente en mars, plombée par un repli aussi marqué qu‘inattendu de l‘activité industrielle en France et en Allemagne, montrent les résultats préliminaires des enquêtes Markit publiés jeudi.

Signe que le ralentissement économique n’épargne pas les partenaires commerciaux de l‘Europe, l‘activité manufacturière en Chine s‘est également contractée en mars, pour le cinquième mois d‘affilée. Le PMI “flash” calculé par la banque HSBC ressort à 48,1 contre 49,6 en février.

Les investisseurs attendent à présent les chiffres des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis (12h30 GMT) et les indicateurs avancés de février (14h00 GMT).

A Paris, vers 12h40, le CAC 40 perd 1,55% (54,6 points) à 3.472 points. A Francfort, le Dax cède 1,37% et à Londres, le FTSE recule de 0,91%. L‘indice paneuropéen Eurostoxx 50 abandonne 1,52%.

Wall Street est attendue en baisse à l‘ouverture, au vu des futures sur indices new-yorkais qui reculent d‘environ 0,6%.

En Europe, les valeurs minières, notamment Rio Tinto et Anglo American, accusent les plus fortes pertes. L‘indice sectoriel européen des ressources naturelles lâche 3,2%. Celui du secteur bancaire cède 1,7%.

A contre-courant, Hermès bondit de 3,3%. Porté par une demande de produits de luxe qui défie la crise européenne, le groupe a affiché un résultat opérationnel 2011 en hausse de 32,5%, une marge record et a annoncé le versement d‘un dividende exceptionnel de cinq euros par action.

Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below