20 mars 2012 / 13:52 / il y a 6 ans

Wall Street ouvre en baisse

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en net repli mardi, les investisseurs marquant une pause après avoir vu l‘indice Standard & Poor’s grimper sur huit des neuf dernières séances et toucher des plus hauts de quatre ans.

<p>Wall Street a ouvert en net repli mardi, les investisseurs marquant une pause apr&egrave;s avoir vu le Standard &amp; Poor's grimper sur huit des neuf derni&egrave;res s&eacute;ances et toucher des plus hauts de quatre ans. Dans les premiers &eacute;changes, le Dow Jones perdait 0,74%. Le S&amp;P 500 c&eacute;dait 0,71% tandis que le Nasdaq reculait de 0,8%. /Photo d'archives/REUTERS/Chip East</p>

Dans les premiers échanges, le Dow Jones perdait 0,74% (98 points) à 13.141 points. Le S&P 500, plus large, cédait 0,71% (10 points) à 1.399 points tandis que le composite du Nasdaq reculait de 0,8% (24 points) à 3.053 points.

“Il semble que le marché ait juste besoin de prendre du repos”, commente Jack Ablin, directeur financier de Harris Private Bank à Chicago, qui note que les investisseurs se concentrent de nouveau sur les fondamentaux de l’économie.

Aux valeurs, Adobe Systems recule de 3,6%. Le concepteur des logiciels Photoshop et Acrobat a annoncé lundi une hausse de son chiffre d‘affaires trimestriel inférieure aux attentes en raison de la baisse des ventes de sa suite Creative.

Le joaillier Tiffany bondit quant à lui de 6% après avoir dit anticiper une hausse de son résultat annuel grâce à son développement en Asie et en Amérique.

Le nombre des mises en chantier aux Etats-Unis a reculé en février, mais celui des permis de construire a bondi à son plus haut niveau depuis octobre 2008, signe que le marché de l‘immobilier poursuit sa reprise.

Le secrétaire au Trésor Timothy Geithner et le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke doivent s‘exprimer au cours de la journée, l‘un devant la Chambre des représentants, l‘autre à l‘université George Washington.

En Italie, Mario Monti se lance ce jour dans de périlleuses négociations avec les syndicats sur une réforme du marché du travail, qu‘il présente comme une priorité de son action à la tête de l‘Italie.

Chuck Mikolajczak, Natalie Huet pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below