20 mars 2012 / 10:04 / il y a 6 ans

L'inflation britannique a ralenti moins vite que prévu

LONDRES (Reuters) - L‘inflation sur un an en Grande-Bretagne est tombée en février à son plus bas niveau depuis novembre 2010, montrent des données officielles publiées mardi, qui entretiennent l‘espoir que la moindre hausse des prix de détail va inciter les consommateurs à augmenter leurs dépenses.

<p>L'inflation sur un an en Grande-Bretagne est tomb&eacute;e en f&eacute;vrier &agrave; 3,4% -son plus bas niveau depuis novembre 2010- alors que les &eacute;conomistes avaient anticip&eacute; une hausse des prix &agrave; 3,3%. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall</p>

L‘Office national des statistiques (ONS) a ainsi fait état d‘une inflation annuelle de 3,4% pour le mois dernier contre 3,6% pour janvier.

Les économistes avaient cependant anticipé une hausse des prix à 3,3%, ce qui faire craindre que les pressions inflationnistes ne vont pas diminuer aussi vite que ne l‘espèrent le gouvernement et la Banque d‘Angleterre.

Cette dernière voit l‘inflation passer sous son objectif de 2% d‘ici la fin de l‘année. En septembre, elle avait atteint un pic de 5,2%.

Selon l‘ONS, la baisse de l‘inflation est notamment le fait d‘un recul des prix dans les secteurs de l‘immobilier, l’électricité ou encore la culture. La hausse record des prix des boissons alcoolisées a freiné le recul de l‘inflation.

Sur un mois, l‘inflation a été de 0,6%, contre une baisse de 0,5% en janvier.

Bureau de Londres; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below