9 mars 2012 / 18:34 / dans 6 ans

Latécoère va embaucher pour faire face à la demande

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - L’équipementier aéronautique Latécoère procédera à de nouvelles embauches en 2012 afin d‘accroître ses cadences de production et satisfaire ainsi la demande croissante de ses grands clients que sont Airbus ou Boeing.

Dans le même temps, Latécoère, qui emploie 4.175 personnes dans neuf pays, est toujours ouvert à une consolidation du secteur.

“Nous sommes dans une phase relativement privilégiée où l‘ensemble de nos clients demande des augmentations de cadences”, a déclaré François Bertrand, président du directoire de Latécoère, lors d‘une interview à Reuters.

Basé à Toulouse, le groupe, fondé en 1917, est confronté à l‘augmentation du rythme de production des programmes d‘Airbus, de Boeing et du brésilien Embraer alors que le trafic aérien a progressé de 6% l‘an dernier.

“La priorité est de gérer la croissance”, affirme François Bertrand, en précisant que le groupe envisage d‘embaucher au moins 200 salariés supplémentaires pour faire face à cette demande et éviter des retards de production.

“A l‘heure actuelle, le marché est en plein boom. Les fortes commandes de l‘année dernière augmentent le portefeuille de commandes et donc entraînent des augmentations de cadence.”

Latécoère a prévu que son chiffre d‘affaires devrait augmenter de 10% en 2012, après une progression de 12% en 2011.

L‘entreprise, dont Airbus pèse pour 50% des ventes, continuera de se développer en Amérique du Nord où elle est à la recherche d‘un nouveau site de production. Boeing, son deuxième client (15% des ventes, comme pour Embraer) devrait jouer un rôle de plus en plus important pour Latécoère dans les prochaines années.

Déficitaire et endettée, l‘entreprise avait entamé en mai 2010 la recherche d‘un nouvel actionnaire, une recherche qui n‘avait pas abouti au terme de l’échéance fixée pour fin 2011.

“A court terme, ce qui importe c‘est la gestion de la croissance, mais le sujet de la consolidation est toujours sur la table”, déclare François Bertrand, en ajoutant qu‘un accord pourrait être conclu avant la date limite de deux à trois ans annoncée en novembre.

“La consolidation sera d‘autant plus importante dans le cadre de lancements de nouveaux programmes”, poursuit-il.

Latécoère, qui a renoué avec les profits en 2010, souhaiterait fusionner avec un des 15 équipementiers européens afin de créer un groupe d‘au moins un milliard d‘euros de chiffre d‘affaires, dit François Bertrand.

En 2011, le groupe a enregistré un bénéfice net de 6,6 millions d‘euros sur un chiffe d‘affaires de 520 millions d‘euros, tandis que sa dette se montait à 370 millions, un niveau qui devrait diminuer de 50 millions d‘euros en 2012.

“On est revenu à une situation normale où nos ressources financières correspondent à notre profil de cash, ce qui n’était plus le cas à partir de 2008-2009 où les gros dérapages ont eu lieu”, commente François Bertrand.

L‘action Latécoère a clôturé vendredi à 11,52 euros (+0,17%) faisant ressortir une capitalisation boursière de 99,187 millions d‘euros.

Noëlle Mennella pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below